En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Bourse de Paris peine à dépasser le seuil des 4.500 points.
 

Les différentes places boursières semblent marquer le pas, ouvrant peut-être la voie à un retour du phénomène de bulle. Les questions sur la valorisation de certaines entreprises, mais aussi la forte hausse de l'immobilier britannique pourraient en être le signe.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Les banques qui mixtent Banque d'investissements (actions, produits virtuels, titrisatiion) et Banque de dépot (les économies des épargnants et qui sont en faillite auront le droit de VOLER les économies des épargnants.
    Les plus grosse banques françaises sont dans ce cas.
    ALERTE !!!

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Depuis 2008 rien n'a réellement été fait et les Anglais au nom de la défense de "leur place" financière ont systématiquement entravé tous assainissements! De toute façon les bourses préfèrent spéculer et inventer toujours plus d'outils et de produits virtuels plutôt que de lire des bilans ou analyser les réalités industrielles et économiques. Le système est fondamentalement créateur de bulles et les Anglo-saxons tireront encore les premiers.

Votre réponse
Postez un commentaire