En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ségolène Royal a revendiqué sa "liberté de parole" au sein de la BPI.
 

La vice-présidente de la Banque publique d'investissement (BPI) a une nouvelle fois lancé une pique à son directeur général, Nicolas Dufourcq. Elle a en effet estimé, dimanche 19 mai, que celui-ci devait "exécuter" les décisions politiques.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • petit caton
    petit caton     

    Elle sera toujours là pour semer la zizanie,et faire parler d'elle.Elle n'arrive pas à digérer sa situation de .....cocue.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    A quoi il sert son poste de vice présidente à part toucher l'argent du contribuable et exister politiquement ?

  • XTL17
    XTL17     

    La Royale n'est pas rémunérée : juste indemnisée... Lmao

  • Claude Ensome
    Claude Ensome     

    C'est le prix des passes dans la haute société au pouvoir !

  • Claude Ensome
    Claude Ensome     

    Elle n'a plus besoin de s'agiter, la place du Directeur lui est presque acquise. Enfin, elle va pouvoir se gaver d'argent de l'Etat et parader sans retenue (comme d'hab !)

  • DirDir
    DirDir     

    Il n'y a qu'en France qu'un(e) subalterne veut décider à la place du patron ce qui est bon pour une société;
    si les décisions prisent par celui ci ne plaisent pas à Royal,personne ne la retiendra et elle pourra aller critiquer ailleurs ,très logiquement, dans un autre domaine (qui n'est ni la banque ni l'économie)avec l'appui ,j'aurais pu écrire piston;du "chef" de l'Etat....D'ailleurs les décisions des politiques actuels ne sont pas précisément les meilleures sur le plan économiques et international..! N'en déplaise à Royal qui voudrait que la banque s'y associe sans en comprendre les enjeux à moyen et long terme..Elle devrait ,au contraire,considérer qu'elle n'est qu'un amateur
    et faire profil bas après ses cuisantes défaites et le phénomène de rejet qu'elle a suscité auprès d'une grande majorité des électeurs Français...

  • DirDir
    DirDir     

    Elle ment! Elle se gave en frais de représentation! On ne voit plus que sa tronche depuis une semaine, pénible!

  • paroledecitoyen
    paroledecitoyen     

    comment se fait il que ségolène ne touche aucun salaire en tant que vice présidente de la BPI et que la grosse trieviller qui est juste la maitresse du président, elle elle touche 20 000 {€ par mois ? bizarre, non ?

  • Madalo
    Madalo     

    Il est donc lui aussi un "collaborateur"? On a déja entendu ça, non?

Votre réponse
Postez un commentaire