En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les éleveurs laitiers français réclament une hausse de trois centimes du prix par litre de lait.
 

Agriculteurs et éleveurs multiplient les actions contre des prix jugés trop bas imposés par le grande distribution. Jean-Marc Ayrault s’est voulu rassurant, ce 12 avril, annonçant des changements de règles dans la future loi sur la consommation.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Plusieurs observations. La hausse du prix du fourrage. Vous auriez dit ça à un agriculteur il y a 100 ans ils vous aurait regardé avec des yeux ronds avant de vous traiter de fou. "Le fourrage c'est de l'herbe. Les vaches broutent l'herbe. On va pas payer la vache pour brouter vindiou !" Et voila sur quoi repose aujourd'hui notre système économique. Un système basé sur la complexification et la dépendance. Autre observation, après que Philippe Bilger ait dit de Taubira qu'elle avait inventé l'action verbale, voici venue l'heure de remettre le prix pour la seconde place à "Xavier Beulin, président de la FNSEA, premier syndicat agricole français", qui n'a rien trouvé de plus productif pour défendre les intérêts des agriculteurs que de ne surtout pas sortir du système où ils se trouvent condamnés. Je le répète, dans des tas de pays au monde on a des systèmes coopératifs où les producteurs vendent leur lait directement au consommateur au tarif qu'ils fixent, sans intermédiaires qui justifient les difficultés des marchés tout en se remplissant les poches au passage. Mais il faut que les agriculteurs soient honnêtes et jouent le jeu en n'empochant que la part des intermédiaires, il n'y a pas de raison que le prix augmente de 50%. Sinon tant pis pour eux si les clients les fuient et ils peuvent bien pleurer ...

  • Gaulois58
    Gaulois58     

    au fait rappeler moi les bénéfice des grandes surfaces en 2012 ...juste quelques milliards les pauvres ...oh oui la crise grignote aussi leurs bénéfices alors ils se rattrapes sur les producteurs ...Pourquoi qu un paysans ne peut vendre sont lait est ses produits aux marchés ? ah oui serait mettre en danger les bénéfices des multi nationales ...bientôt notre lait viendras de chine !

  • Gaulois58
    Gaulois58     

    Quand Ayrault rassure ...cela laisse as craindre pour les paysans hélas ....

  • pseudoma
    pseudoma     

    oui, il serait normal que les agriculteurs soient bien payés !

Votre réponse
Postez un commentaire