En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Au G20, tout le monde commente les déconvenues diplomatiques de François Hollande et oublie les difficultés économiques des BRICS
 

LA CHRONIQUE ECO - En plein G20, les enjeux politiques occultent les économiques. Tout le monde commente les déconvenues diplomatiques de Hollande et oublie les difficultés économiques des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • lilypop
    lilypop     

    Le problème c'est le dollar monnaie de singe.
    Cette monnaie doit être à nouveau adossée à l'or.
    Les Américains ont profité de leur statut de "sauveurs de la planète" pour faire du dollar la monnaie de référence mondiale , monnaie qu'ils manipulent comme ils le veulent et tout le monde les laisse faire.
    Ce sont de vrais bandits, des truands de la pire espèce.
    Le peuple américain c'est la lie de l'humanité.
    A côté des pères fondateurs de l'Amérique, il n'y avait que des voleurs, la pire des pègres et des prostituées déportées en provenance d'Europe.
    Les américains, sont comme les arabes, ils sont passés maîtres dans l'art d'utiliser à leur profit la matière grise des autres. Les scientifiques allemands et russes ou européens en savent quelque chose.
    Quant à l'Australie, encore pire : génétique de bagnards.

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    Nous sommes dans un siècle qui va voir l'effondrement du modèle occidental Etasunien. Un nouvel ordre de chose se profile où l'argent, le profit, l'individualisme et l'avidité n'ont plus lieu. Mais avant nous allons vivre des moments particulièrement difficiles et douloureux. Normal, un accouchement n'est pas un moment de plaisir surtout si l'enfant ne veut pas sortir et que la mère ne veut pas pousser. Rappelez-vous ce que j'ai écris.

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    Moi, j'accuse les marchés d'être l'orgine des dérèglements. A force de vouloir s'en mettre plein les poches, ils vont faire sombrer l'économie mondiale. Remarquez ce n'est pas une mauvaise chose car ce système pourri ne pourra pas durer comme ça inéfiniment. Ce qui est sûr c'est qu'il est mal en point malgré les apparences. Le crash arrivera sans prévenir. Que les incrédules aveuglés par le matérialisme et l'idéologisme corporatiste ouvrent les yeux.

  • limac
    limac     

    ce qui devait arriver arrive,le niveau de vie augmente dans les pays émergeant et les besoins aussi donc les salaires sont obligés de suivre et la compétitivité baisse par rapport aux pays ayant déjà un niveau de vie supérieur ce qui entraîne une baisse d'activité chez les premiers.de là viendra les désordres politique et la colère de la rue,rien de plus naturel quand on suit une modèle déjà connu.

  • karnac
    karnac     

    Il est normal que ces pays connaissent une diminution économique , puisqu'ils dépendent de la bonne santé des pays dits développés ! La mondialisation n'épargne personne !

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    Le libéralisme économique est une plaie pour l'humanité. Une oligarchie se gave au point de faire crever les hommes et le marché.

  • demain47
    demain47     

    mondialisation à outrance et spéculation aveugle des toxicomanes de la finance aboutissent à ce grand jeu de domino On se fout des populations, l'essentiel est de faire un maximum de fric en un temps record. Parce qu'à chaque fois qu'un groupe perd un autre tout seul ramasse la mise en millions voir milliards de dollars Si il a affamé une nation en chemin aucune importance, les politiques le couvrent en faisant un replâtrage brinquebalant par un nouvel impôt

  • soleil du sud
    soleil du sud     

    tous des incapables

Votre réponse
Postez un commentaire