En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Aurélie Filippetti a réussi à sauver deux niches fiscales du coup de rabot général
 

Seules trois niches échappent à l'abaissement du plafond: l'outre-mer et deux niches fiscales culturelles. Le lobby de la Culture a donc bien fonctionné, sauvant ainsi les Sofica (production de films) et le Malraux (restauration de monuments historiques).

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    ouaiiiiiis. . supeeer. . on peut encore acheter des tableaux de maître pour réduire ses impôts. . c'est que, mon brave môssieur, ça évite qu'ils ne partent à l'étranger. . . tu parles Charles ! les taxes sur les héritages font vendre les boîtes pour pouvoir les payer. . Mais là, on s'en fiche, qu'elles partent à l'étranger et que les méchants financiers licencient. Faut dire que le papa d'un ministre n'est pas vendeur de boîtes industrielles, comme celui qui est vendeur de tableaux et objets d'art. . . Rappelez-moi, la nuit du 4 août, c'était QUOI, déjà ? l'abolition de quoi ? :))______________________________________________________________________ Droite et gauche, ils nous prennent vraiment pour des demeurés. Mais on le leur rend bien...

Votre réponse
Postez un commentaire