En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Carlos Ghosn  estime qu'il n'y avait pas de plan B pour Renault en France
 

L'accord de compétitivité du groupe portant sur ses usines françaises doit être officiellement signé, ce mercredi 13 mars. Son PDG explique que ce texte est "un plan ambitieux" qui fait face à la crise tout en préparant l'avenir.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • gianni24
    gianni24     

    bravo aux trois syndicats qui vont signer l'accord chez renault qui va donner l'autorisation a m GOHNS de supprimer 7500 postes net et au gouvernement qui l'accepte en disant que c'est un bon accord et je suis d'accord avec macfrid les syndicats signataires ne meriteraient pas que l'on achete une renault.

  • leane
    leane     

    renault et compétitivité...Peu compatible.

  • Macfrid
    Macfrid     

    Il peut même faire un plan C.D.E. etc.....il faut franchement être cinglé pour acheter une renault

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Pour qu'il y ait un plan B, faudrait déjà qu'il y ait un plan A... Un vrai. Quand VW distribue plus de 7000 € de prime par tête, ce bon Carlos distribue des coups de pied au c... Et de s'étonner.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    on ne va pas nous refaire le coup qu'il n'y a pas de plan "B". Cela s'appelle de l'étroitesse d'esprit !!!

Votre réponse
Postez un commentaire