En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Airbus travaille, comme Boeing, sur de futurs avions sans pilote, comme dans le cadre de son initiative Sagitta.
 

35 milliards de dollars par an... C'est la somme que pourrait économiser le transport aérien en recourant à des technologies permettant de faire voler les avions sans pilote. De quoi baisser les prix et améliorer la rentabilité des compagnies. Reste à convaincre les passagers.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • RobertLeSpongieux
    RobertLeSpongieux     

    Une brillante analyse de Monsieur Bergé, grand reporter. Mais il y a mieux: selon une source proche de l'industrie, supprimer les avions conduirait à bien plus d'économies. Selon une information que s'est procurée ma pomme, on pourrait dans ce cas réduire le nombre d'accidents aériens de près de 99%, voire plus encore si l'on règle le problème des déjections aviaires. Enfin, les milieux informés peinent à contenir une rumeur selon laquelle les directions de Patrimoine magazine et Picou Hebdromadaire freineraient le retrait des pilotes de peur de voir disparaître leur première clientèle.

  • Number 6
    Number 6     

    Et si on supprimait les passagers, vous imaginez l'économie ! Et si on exterminait les cons et moins cons, vous imaginez l'économie que l'ont pourrait faire !!! C'est dingue...

Votre réponse
Postez un commentaire