En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Stefan Quandt (au centre) se voit obligé par la loi allemande de prendre le contrôle total de BMW.
 

Après le décès de sa mère, Stefan Quandt se retrouve provisoirement à la tête de 34% du constructeur automobile. Mais il a demandé à ne pas prendre le contrôle de l’entreprise, comme la loi l’y oblige.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire