En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"La boussole de l’entreprise ne peut être réduite à l’utilisation au quotidien d’une calculatrice financière avec pour seul objectif celui d’accroitre la trésorerie disponible" a écrit la CFE CGC de SFR à sa direction..
 

Dans un brûlot adressé à Patrick Drahi, la CFE-CGC met en cause, pêle-mêle, les méthodes de travail des nouveaux managers, leur gestion serrée des coûts et la pression exercée sur les commerciaux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Facebook-808376642563574
    Facebook-808376642563574     

    Pour qui connait les deux entreprises, une telle réaction était naturellement prévisible - et mon petit doigt m'a dit que ça grogne de partout chez ex-SFR. Ceci étant posé, le SFR d'avant le rachat par Numericable était un agglomérat d'entreprises acquises au fil des ans sans aucune véritable stratégie industrielle. Ceux qui reprochent à Patrick Drahi d'avoir fait un coup purement financier devraient relire l'histoire de SFR. Et ceux qui s'affolent de voir de nouvelles méthodes de management qui les dérangent devraient se souvenir que lorsque Vivendi a racheté Neuf Telecom, les anciens de LD Com ont très vite quitté SFR pour les mêmes raisons. Chacun son tour, Camarade...

  • Facebook-808376642563574
    Facebook-808376642563574     

    Quelques petites choses à savoir ou à se remémorer : Les organisations de SFR et Numericable sont radicalement opposées. Chez la première, on trouvait dans chaque entité une pléthore de managers, responsables d'une pléthore de prestataires extérieurs. Chez la deuxième, on trouve une poignée de techniciens-experts, aux postes de direction et de gestion de projets, tous complémentaires les uns des autres, et pouvant se remplacer ou se suppléer au pied levé. Certes, Numericable fait aussi appel à des prestataires extérieurs (j'en étais un), cependant ceux-ci sont en nombre réduit, au grand dam des "marchands de viande" de la place de Paris...

  • fakemail
    fakemail     

    Pour assouvir son objectif, qui s'apparente plutôt à un caprice d'enfant gâté, Patrick Drahi n'hésite pas à chausser ses grands sabots pour chambouler les milliers de vie et de famille qui ont déjà longtemps été éprouvés par l'austérité qui règne dans ce secteur. Patrick Drahi perché sur son hélicoptère entre la Suisse et Paris, n'a certainement aucune idées de ces réalités. C'est un investisseur irresponsable qui ne voit pas plus loin que le bout de sa calculette comme il y en a tant d'autres ! SFR a déjà mis en danger son réseau en réduisant excessivement les coûts de ses fournisseurs, il n'y a qu'à continuer ! Puis un coup de pub à coup de "et c'est pas fini" pour brosser la vitrine et ces imbéciles heureux de clients n'y verront que du feu ! Jusqu'à quand ?

Votre réponse
Postez un commentaire