En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Parmi les 1.900 demandes reçues par l'Icann pour ouvrir de nouvelles extensions, seules cinq collectivités françaises ont fait la démarche.
 

En 2014, il sera possible d'avoir un site internet hébergé en .paris, .alsace ou encore .corsica. Cinq collectivités françaises ont dépensé près de 150.000 euros auprès de l’Icann, le régulateur américain d’Internet, pour en avoir le droit. Un investissement stratégique pour valoriser les entreprises locales selon elles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Laurent Lacroix
    Laurent Lacroix     

    bonjour et bien moi je vend le nom de domaine www.maiscaner.org avec un page rank de 6 et bien moins cher
    https://flippa.com/2973934-pr6-premium-domain-name

Votre réponse
Postez un commentaire