En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Combien gagne un intermittent du spectacle?

Les députés Christian Kert (UMP), Jean-Patrick Gille (PS) et Patrick Bloche (PS) lors de la remise du rapport
Les députés Christian Kert (UMP), Jean-Patrick Gille (PS) et Patrick Bloche (PS) lors de la remise du rapport - © DR

Selon un rapport parlementaire, un intermittent gagne en moyenne 2.322 euros par mois. Il bénéficie d'allocations chômages plus généreuses que le régime général, mais subit une précarité accrue.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
13 opinions
  • Guillot,

    C'est quand même curieux ces chiffres qui ne sont jamais les mêmes...Rapports, cour des comptes, médias... En tant qu'intermittente -enfin, je croyais que je l'étais mais je ne corresponds jamais au portrait qu'on en fait dans la presse depuis des semaines ; je suis debout à 7 heures, couchée à 1h et je gagne en moyenne 1300 euros par mois, bref, en tant qu'intermittente donc, j'aurais aimé ne jamais connaître l'excommunication. Ne soyez pas les sous-fifres du MEDEF ; prenez du recul !!!!!!!

  • samperez,

    On devrait aussi faire le point sur les avantages et les rémunérations des députés et différents parlementaires. C'est vraiment la planque pour eux ...

  • nicofish,

    Je confirme, je bosse en moyenne 18 à 20 jours par mois depuis 12 ans, dans différentes boîtes, et je ne touche quasiment rien de "pôle emploi", (et je trouve cela normal, tout comme mes collègues..), mais je cotise à fond pour ce système (et je trouve cela normal également...tout comme mes collègues). La bonne caricature des intermittent, ça, ça fait vendre du papier ... "les intermittents n' en foutent pas une", ceux qui disent cela, et bennn... venez voir de plus près ce qui ce passe dans nos professions, venez y bosser si c' est si avantageux, venez prendre les risques de vous retrouver sans employeur du jour au lendemain (qd on a des gamins, c' est encore plus "fun" !!) , venez vous lever à 2h du mat pour aller bosser à 3h dans des conditions de stress intense, car en plus, la moindre faute, on vous vire ... venez taper les 24 heures de taf consécutives, les 10 piges par semaine, avec 10 heures de sommeil qui vont avec ... ahhhhhhh l' intermittence, c' est trop "simple" vu de l' exterieur !!!! et je ne m' étale pas plus sur nos "nombreux avantages"....

  • allodidine,

    Je ne fais pas partie de cette moyenne... je suis intermittente depuis 7 ans, je touche en moyenne 1100 euros par mois. Je travaille et je gère mes contrats seuls, je démarche des employeurs, j'appelle, je me déplace, je loue des locaux pour répéter, j'enregistre dans des studios que je paye, je paye des infographistes pour faire effectuer mes outils de com, j'achete des affiches, je poste sur facebook mes concerts pour faire de la pub, je coordonne les répétitions, les répertoires, et le démarchage. Je fais les dpae de tous les musiciens qui m'accompagnent, les suivis de courrier entre mes employeurs et le guso, je monte des dossiers de subventions, je travaille une 15 aine de répertoires par an, (30 chansons en moyenne par répertoire), j'investie dans le matériel de sonorisation, je monte la sono, je fais le son, et je reste sympa avec les employeurs pour m'assurer de la pérennité de mon travail.
    Tous les 8 mois (c'est le temps des indemnités), je stresse de ne pas réussir à boucler mon dossier. et tout ça pour 1100 euros par mois. Je ne fais pas partie de la catégorie décrite au dessus... Désolée, je ne sais pas qui sont ces intermittents... mais ne font pas partie de mon quotidien. Un peu de respect pour mon travail et mon statut, je le mérite, merci.

  • BenVoyons,

    "si vous pensez que l'instruction coûte trop cher, essayez donc l'ignorance" :)) Abraham Lincoln. :))

  • Intermittente,

    il serait "temps" pardon! voyez ce que fait le manque de culture!!

  • Intermittente,

    Et puis il serait tant que tout le monde comprenne qu'une civilisation ne peut se dire telle que si elle accorde une place primordiale à la culture. Le but des gens qui veulent dénigrer le régime de l'intermittence est de "diviser pour mieux régner". Le problème n'est pas là, il est dans les paradis fiscaux auxquels personne n'ose toucher. Bonne journée à tous!

  • Intermittente,

    Bonjour à tous, j'adhère totalement à vos réponses à Hollande007. Pour apporter ma pierre à l'édifice, je dirais que je suis comédienne et dirige une compagnie. Je fais des ateliers théâtre deux fois par semaine, j'enregistre de temps à autres une fiction à radio-france, je bosse absolument sans arrêt pour ma compagnie sans être payée un centime (comment faire autrement? Le travail demandé par une association, si on veut monter un spectacle tous les deux ans, est immense et les subventions ne sont données que pour la création elle-même, pas pour les mois de travail en amont que ça demande). En revanche, quand je suis engagée comme comédienne dans un projet, le contrat est de deux ou trois mois en général, parfois payé au lance-pierre, parfois pas trop mal payé. Ca varie dans de grandes largeurs, et le résultat est que je ne sais jamais de quoi demain sera fait. Je vais au théâtre tous les soirs, non pas pour mon plaisir (même si ça arrive parfois), mais pour rencontrer les gens et rester en contact avec le milieu. Et précision pour Hollande007 : je crois que vous n'avez pas bien lu les conditions de cette aide chômage : nous devons trouver 507h de travail (environ 3 mois) pour bénéficier de 243 jours de chômage (environ 8 mois). Je vous fais grâce des conditions infernales qui sont les nôtres depuis 2003, vous devriez aller sur le site des intermittents d'Ile-de-France, où tout est bien expliqué, et vous verrez que notre système est loin d'être des vacances. Certaines heures de travail ne sont jamais prises en compte dans le calcul, par exemple. On cotise, mais rien en retour. Autre précision : la moyenne de ce que touche un intermittent est peut-être élevée, mais c'est parce que certains gagnent bien leur vie, tant mieux pour eux. La plupart de ceux qui m'entourent ont comme moi 1400€ d'assurance chômage par mois, dont on déduit chaque jour de travail que l'on effectue (les cachets étant plutôt de l'ordre de 120€ environ). Bises à tous!

  • Julien Bellot,

    Il faut voir les cotisations que tu paye en tant que employeur d'intermittent ... Les mecs bossent environ14 à 18 h par jours non stop durant des semaines voir des mois et souvent à l'étranger ... Il faut bien accepter ce système tout le monde n'a pas envie de travailler dans des bureaux mais si parfois certains abuse du système ce qui plombe les autres qui sont passionnés par leur métier. Et sans intermittents, qui pour divertir ceux qui travaillent de manière plus "conventionnel" : plus de cinéma, plus de théâtre, de concerts, de festivals : c'est de la culture non ? Ou alors on choisi du métro, boulot, dodo et ne me dites pas que l'on prend pas de plaisir à aller voir un spectacle après le boulot, Mais il faut bien des gens qui travaillent alors nous nous divertissons ?? non ?

  • thr59,

    je voudrai corriger une erreur qui s'est glisser dans votre article (Notamment, depuis 1999, peuvent en bénéficier machinistes, costumiers, éclairagistes,) je suis moi meme eclairagiste depuis 1984'avec le statut intermittent) et je suis sur qu'il y en avait d'autres avant moi et preciser a hollande 007 que loin de maitriser notre emploi du temps nous devons en fait rester disponible dans l'attente d'un engagement qui ne nous est proposer souvent la veille pour le lendemain , quand a l'explosion du nombre d'intermittents elle s'explique par la liquidation de la sfp et la volonté déliberée des sociétés de productions privées de multiplier leurs employés afin de maintenir une pression constante sur chacun d'entre eux et de taire toute velleité de protestation ( heures sup non payées blocage voir réductions des salaires ) .et curieusement l'inspection du travail et l'urssaf ne jouent pas leur role de controle sur ce secteur ou quand elle le font c'est avec une grande bienveillance ( une amende et on continue comme avant ) la responsabilité de la situation actuel n'est pas imputable aux salariés qui tentent de conservé leurs emplois en acceptant toute les compromissions mais aux employeurs qui usent et abusent des contrat courts d'ailleurs on ne parle jamais de l'explosion du nombre de sociétés de productions qui se créent pour une occasion ou un client et qui pour ce maintenir exploitent littéralement leurs employés ( journées de 20 heures et plus déclarées 8 , equipements de securité et outillage a la charge du salarié, repas se limitant a un sandwich le midi absence d'eau sur le plateau alors que la journée a commencer a 5h par le chargement d'un semi remorque et ce finira tard dans la nuit par son déchargement (sandwich facturé 20 euro au client final , ya pas de petit profit) en conclusion si le regime des assedics nous est plus favorable il permet surtout a nos employeurs de faire tout et n'importe quoi en toute impunité et c'est a ce niveau que les changements doivent intervenir

  • Beppe Grillo,

    Et un parlementaire en surnombre, incapable, véreux le cas échéant, voire inféodé à un parti, ça coûte combien en moyenne, réserve parlementaire comprise pour satisfaire sa clientèle ? Un peu de tenue les nuls, et autres inutiles.

  • groumfff,

    c'est la moyenne de l'allocation versée à un intermittent : minimum de 31 euros par jour - maximum de 4.188 euros par mois. Pas la moyenne des revenus

    alors acteur ou éclairagiste c'est pareil pour les allocations. la ou il y a une différence de calcul c'est avec les autres catégories de chômeurs qui ont un mode de calcul moins favorable...

  • BenVoyons,

    c'est parfaitement stupide ! Quel est le con qui a eu l'idée de faire une moyenne ?? Entre un figurant et GG Dipardiof, tous les deux intermittents, il y a une galaxie !! la moyenne crée un être virtuel entre les deux. Encore une connerie pour essayer de racler les fonds de tiroirs en jetant des gens en pâture au populo... les ministres changent mais les méthodes en vigueur restent orchestrées grossièrement par les mêmes petits chefs intermédiaires... _________________________________________________________________________ Droite et gauche, verts et autres, ils nous prennent vraiment pour des demeurés. Mais on le leur rend bien...

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •