En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Thomas Enders, patron d'Airbus et Narendra Modi, premier ministre indien, lors d'une visite à Blagnac en avril 2015.
 

Pour vendre 56 avions de transport militaires à l'Inde, Airbus a accepté de s'associer à Tata et de transférer ses technologies. Mais le jeu en vaut la chandelle. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire