En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La filiale française a dévoilé un plan d'accompagnement pour ses chauffeurs - Image d'illustration
 

Uber France vient de dévoiler un programme d'aide pour ses chauffeurs, afin de leur permettre de mieux gagner leur vie. "Un changement stratégique" selon son patron France après des années de forte croissance.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Fouadeuh
    Fouadeuh     

    Bonjour, je suis chauffeur VTC depuis maintenant un an dans mon business plan et mon prévisionnel, je devais faire minimum 260 € à 300 € par jour pour pouvoir vivre de mon métier sur six jours sur sept bien sûr, cette articles n'a pas du tout les bonnes références, il fait de la publicité encore une fois mensongère pour attirer encore plus de chauffeur, à tous ceux qui lisent ce message, je suis inscrit sur la plate-forme Uber et chauffeur privé , je fais entre 55 heures et 70 heures de travail par semaine pour un chiffre d'affaires de 900 €,ma location de voiture et 1400 € par mois assurance comprise(km illimité), dans notre secteur, contrairement aux taxis, 60 % des véhicules ne sont pas aux normes, accidenté, pas de contrôle technique, pas d'assurance, trafic de carte grise pour pouvoir acheter des véhicules vieux et donc pas cher et donc rentabilité plus rapide

  • Totone Alamander
    Totone Alamander     

    Uber est une société privée internationale nuisible pour les sociétés civiles en général, il existe des alternatives éthiques et Françaises mais hélas elles ne sont jamais mises en avant...
    Les dispositifs annoncés ne sont que de la poudre aux yeux, la seule chose que les chauffeurs demandent c'est de ne pas être rackettés quand ils font leur travail avec une commission de 25 à 35% intenable !

Votre réponse
Postez un commentaire