En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Axel Springer s’est déjà offert Qwant, le moteur de recherche français qui se positionne comme une alternative à Google.
 

Le ministre de l'Economie s'oppose à ce qu'un opérateur chinois prenne 49% du capital de Dailymotion et prône une solution européenne. Un veto qui arrange bien le géant allemand Axel Springer, ennemi juré de Google.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire