En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité.

Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site.

Merci de votre compréhension et bonne navigation.

Pour Stéphanie Delestre (Qapa.fr), c’est un métier pénurique. L’offre est pléthorique, mais les bons profils disponibles se comptent sur les doigts d’une main.
 

Les data scientists ont le vent en poupe. Leur connaissance du big data est précieuse, ils sont peu nombreux et la demande explose, aussi bien dans les start-up que dans les grands groupes qui se les arrachent à prix d’or.

Pascal SAMAMA

journaliste

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •