En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'entreprise a d'ailleurs dévoilé un nouveau design pour son jet de ligne
 

La start-up aéronautique Boom, créée par un ancien cadre d'Amazon, vient de révéler qu'elle avait reçu 76 commandes pour son avion supersonique, qui pourrait entrer en service d'ici 2023.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ornicar
    ornicar     

    J'espère bien que la France feras de même en réplique du boycotte du Concorde par les ricains

    Personne Personne
    Personne Personne      (réponse à ornicar)

    Il n'y a pas eu de boycotte quel qu'il soit du concorde. L'exploitation de ce dernier a été abandonnée car il était trop peu (voir même pas du tout) rentable en terme de prix des billets/prix de l'entretient + carburant. Tout en sachant que suite à l'accident de Paris, le Concorde doit se mettre immédiatement à jour en terme de sécurité (entre autre l'installation de kevlar dans les réservoirs pour éviter d'être percé en cas d'explosion de pneu). Or ces modifications ont un coup très élevé que beaucoup de compagnies n'ont pas voulu assumer... Le Concorde a été abandonné par souci d'argent et non pour un quelconque boycotte ;-)

    Personne Personne
    Personne Personne      (réponse à ornicar)

    Il n'y a pas eu de boycotte quel qu'il soit du concorde. L'exploitation de ce dernier a été abandonnée car il était trop peu (voir même pas du tout) rentable en terme de prix des billets/prix de l'entretient + carburant. Tout en sachant que suite à l'accident de Paris, le Concorde doit se mettre immédiatement à jour en terme de sécurité (entre autre l'installation de kevlar dans les réservoirs pour éviter d'être percé en cas d'explosion de pneu). Or ces modifications ont un coup très élevé que beaucoup de compagnies n'ont pas voulu assumer... Le Concorde a été abandonné par souci d'argent et non pour un quelconque boycotte ;-)

    Personne Personne
    Personne Personne      (réponse à ornicar)

    Il n'y a pas eu de boycotte quel qu'il soit du concorde. L'exploitation de ce dernier a été abandonnée car il était trop peu (voir même pas du tout) rentable en terme de prix des billets/prix de l'entretient + carburant. Tout en sachant que suite à l'accident de Paris, le Concorde doit se mettre immédiatement à jour en terme de sécurité (entre autre l'installation de kevlar dans les réservoirs pour éviter d'être percé en cas d'explosion de pneu). Or ces modifications ont un coup très élevé que beaucoup de compagnies n'ont pas voulu assumer... Le Concorde a été abandonné par souci d'argent et non pour un quelconque boycotte ;-)

    Personne Personne
    Personne Personne      (réponse à ornicar)

    Il n'y a pas eu de boycotte quel qu'il soit du concorde. L'exploitation de ce dernier a été abandonnée car il était trop peu (voir même pas du tout) rentable en terme de prix des billets/prix de l'entretient + carburant. Tout en sachant que suite à l'accident de Paris, le Concorde doit se mettre immédiatement à jour en terme de sécurité (entre autre l'installation de kevlar dans les réservoirs pour éviter d'être percé en cas d'explosion de pneu). Or ces modifications ont un coup très élevé que beaucoup de compagnies n'ont pas voulu assumer... Le Concorde a été abandonné par souci d'argent et non pour un quelconque boycotte ;-)

Votre réponse
Postez un commentaire