En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président de la Confédération des syndicats médicaux français, Michel Chassang, au centre, salue des représentants de la Caisse primaire d'assurance-maladie
 

Les syndicats de médecin, l'assurance-maladie et les complémentaires santé, reprennent leurs négociations. Ils avaient annoncé leur échec à 13h. 23/10/2012 à 13h30. Mise à jour: 14h39

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • corsaire
    corsaire     

    Dans ma ville les medecins ne travaille plus à partir du vendredi au soir pour la plus part sauf un qui est d'origine du magreb qui va au samedi 15 heures et qui n'hesite pas de dire que les labos crachent fortement au benitie pour arrondir les fin de mois seul condition faire avale la pilule du labo aux patients .Alors tous des cobayes et des cons de payant pour un resultat bien moins probant que par le passé, car il faut à tout les coups y retourner une seconde fois. A le FRIC

  • br71
    br71     

    Normal. Hollande veut faire passer les médecins pour des nantis. Comme les entrepreneurs, ils ont des cabinets médicaux à faire tourner. Pourquoi vouloir remonter les français contre les médecins, alors que pour exercer correctement, ils doivent choisir les zones peuplés.Le bénévolat,ça ne marche plus. en continuant ainsi les déserts médicaux seront de plus en plus fréquents car, leurs solutions ne sont pas trés incitatrices.

Votre réponse
Postez un commentaire