En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un technicien des services de recherche et développement a brisé le silence fin octobre et révélé à ses supérieurs la manipulation des données sur les émissions de CO2.
 

Encore une déposition à charge contre Martin Winterkorn, l'ancien président du directoire de Volkswagen. Selon le quotidien Bild, des salariés admettent le trucage des tests pour atteindre les objectifs fixés par le groupe.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • pierrot14520
    pierrot14520     

    Diésel'gate' stop tout les trucs en "gate' ....

  • jmjm
    jmjm     

    "les équipes chargées d'atteindre cet objectif n'ont pas osé lui dire que celui-ci serait très difficile à atteindre."

    "un technicien des services de recherche et développement au siège de Volkswagen à Wolfsburg a (...) révélé à ses supérieurs la manipulation des données sur les émissions de CO2."

    Encore une tentative de manipulation, VW voudrait nous faire croire que c'est la faute de certains employés... et non des dirigeants. Mais bien-sûr... Pitoyable.

Votre réponse
Postez un commentaire