En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Alstom: revivez la journée de négociations à l'Elysée

Mis à jour le
L'avenir d'Alstom pourrait se jouer dans les prochaines heures.
 

Ce lundi 28 avril pourrait s'avérer déterminant pour l'avenir d'Alstom. François Hollande va recevoir le patron de General Electric, mais aussi celui de Siemens, qui est également intéressé par les activités énergie du groupe français. Toutes les infos en direct.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

32 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    Revivez en direct l'agonie d'Alstom ...

  • jackary
    jackary     

    il est marrant Le Paon avec quel argent l'état rentre dans le Capital de Alstom avec une nouvelle hausse d'impôts

  • cat de trot
    cat de trot     

    Arrêtons ce psycho drame ! la vérité est que GE travaille déjà avec Alstom...ils se complètent et ne se concurrencent pas...ce qui n'est pas le cas de Siemen qui au bout du compte absorbera Alstom en doublonnant les postes et en supprimant donc des emplois !.

  • cat de trot
    cat de trot     

    le problème c'est que ce gouvernement de gauche, avec son dogmatisme, à force de fragiliser nos fleurons industriels par rapport à leurs concurrents étrangers en leur mettant des bâtons dans les roues et en les menaçant matin, midi et soir de contraintes et d'impôts les mettent dans une position difficile dans une économie mondialisée...le résultat soit elles partent à l'étranger soit elles se vendent au plus offrant...beau résultat en vérité ...dont les seuls perdants sont leurs salariés et l'emploi qui va avec ! Mr Le Paon....nationaliser Alstom...? avec quel argent ? et jusqu'à quand ? Solution à très courte vue ! Pour prospérer et donc embaucher, nos entreprises ont besoin de confiance, de liberté et de simplification du droit du travail !

  • seraphin dupond
    seraphin dupond     

    Bravo Monsieur Lepaon (CGT) il faut nationaliser alstom aujourd'hui pour sauver vos emplois à 2 ou 3 ans... et vous serez le premier à dire qu'il ne faut pas privatiser lorsque vos emplois n'auront plus besoin de l'aide de l'état si l'entreprise se redressait ? Cela a déja été fait pendant 70 ans en Union Soviétique et cela n'a pas marché. Vous me direz que dans 70 ans vous serez mort après une longue et heureuse retraite et que si tout s'effondre après vous ce ne sera pas si grave. Il serait temps de définir un nouveau pacte social entre les entrepreneurs et les salariés parce que sinon... tout ce qui a de la valeur aujourd'hui disparaitra demain et ne sera pas remplacé par les activités d'après demain... Il y aura bien toujours des salariés au chomage mais plus d'entrepreneurs.

  • llopis
    llopis     

    comme cela elle ne sera pas dépaysé

  • llopis
    llopis     

    marié au roi soleil !

  • kent
    kent     

    Cher monsieur parce que ce pays est devenu une république bananière ou tout s’achète.

  • kent
    kent     

    Bientôt il n'y aura plus rien à vendre, si ce n'est la bêtise et l’incompétence de nos pseudo dirigeants ! Et là on atteindre des sommets.

  • Solaris
    Solaris     

    Voilà pendant des années les hommes politiques n'ont rien fait pour rendre la France compétitive. Le cout du travail a doublé en 10 ans de Droite et la Gauche essaie de changer les choses sans y parvenir. Sarkozy a tout fait pour garder Alstom en France mais après – comme à chaque fois _ ces belles paroles il n'a rien mis en place pour lui permettre d'être compétitive. Toutes nos sociétés sont rachetées par des pays étrangers (Etats-Unis, Quatar ...). Une étude d'une banque Britannique a mis en avant le fait que la France 5 ème puissance mondiale allait d'ici 20 passer de la 5 ème place à la 16ème place. C'est une honte mais dés qu'on veut réformer tous les Français sautent sur place en disant NON. Le navire coule et tout le monde est heureux.

Lire la suite des opinions (32)

Votre réponse
Postez un commentaire