En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La BCE poussée à abaisser ses taux par la faible inflation

Mis à jour le
Mario Draghi a supris les observateurs.
 

La Banque centrale européenne a surpris tout le monde, ce jeudi 7 novembre. Elle a abaissé son principal taux directeur, qui passe de 0,50 à 0,25%. Mario Draghi, son président, a justifié cette action par la faiblesse de l'inflation.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • pasquedubien
    pasquedubien     

    vos deux photos côte à côte .. Draghi rit.... François , Moi, Je, président a une sale ( tête) !!!!

  • Italiano in Germania
    Italiano in Germania     

    Nôtre excèdent commercial énorme (Allemagne) nous permet d'exporter nôtre chômage vers les pays de l'union monétaire économiquement plus faibles et déficitaires qui, a cause des traités imposés à l'UE et surtout à l'Union Monétaire par l'axe franco-allemand, ne peuvent ni empêcher ni taxer l'avalanche de produits Made in Germany qui étouffe et empêche leurs propres économies de se développer. Les bénéfices ainsi réalisés dans ces pays sur-endettés, entre autres la Grèce, le Portugal, l'Espagne, l'Italie et la France étant souvent réinvestis par nos grandes entreprises hors de la Zone Euro, bien souvent dans les pays de l'ancien bloc soviétiques que nous sommes en train de coloniser d'ailleurs en rachetant tout ce qui est privatisé. Ceci va nous donner le contrôle économique sur ces pays. Que la Grèce, l'Espagne, le Portugal et autres affichent un chômage des jeunes qui dépasse déjà les 50% n'intéresse ni M Weidmann, ni M Sarrazin. Merkel s'en balance, en fait cela nous arrange, nous récupérons ainsi l'élite de ces pays, puisque nous manquons de jeunes hautement qualifiés. Quand à M Klaus Regling, qui se dit inquiet pour l'Italie (production industrielle en baisse de plus de 25% depuis 2007), croyez moi, c'est bien le dernier des soucis des Allemands. L'Italie est destinée à faire partie du tiers monde à plus ou moins brève échéance, la France également mais à plus long terme. Les accords UE ne garantissent pas une qualité de vie similaires dans les pays de l'Union Monétaire, le fait que les pays pauvres deviennent toujours plus pauvres et les pays riches toujours plus riches le prouve. Les accords imposés par l'axe franco-allemand nous conduisent vers une sorte de néocolonialisme en somme. Last but not least : et qui nous empêchera de quitter ce cirque qu'est l'UE, une fois que nous aurons reconquis en en prenant le contrôle économique, les « Ostgebiete » perdus après la deuxième guerre mondiale? Déjà une bonne partie de ces territoires est au main du gros capital allemand.

  • anticonstitutionnellement
    anticonstitutionnellement     

    Faut en sortir de l'europe

  • Italiano in Germania
    Italiano in Germania     

    La BCE a-t-elle eu raison de baisser ses taux ?

    Oui, ne serait-ce que parce-que les Allemands ne voulaient pas, ce qui veut dire que ce n'est pas bon pour eux, donc bon pour nous!
    Malheureux à dire mais on en est là!

  • gravity
    gravity     

    Ca sent le roussi pour l'UE et leur fameuse relance et croissance...

  • bonzai
    bonzai     

    draghi = rasons gratis!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • bonzai
    bonzai     

    TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC VOUS,on peut le dire c'est tout a fait PATHETIQUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • quedubon
    quedubon     

    Mario Draghi est devenu un spécialiste de la forward guidance éternelle. Suivant l’exemple de la Fed, le président de la BCE s’est mis à annoncer bien à l’avance sa politique et ses choix stratégiques. Mais le plus fort dans cette affaire, c’est que, jusqu’à présent, cette forward guidance lui a évité de prendre la moindre décision.

  • c j p
    c j p     

    t'en mieux pour la fracture européenne, nous français-es avons votés contre a 54% avec raisons, pas besoins d'un dessin, retour case départ et une dette monumental, et nous allons faire un chantage, comme les grecs, si sa marche pas , ils s'assoient sur la dette et tout s’écroule, dans les deux cas cela ne changeras pas grand chose.

  • quedubon
    quedubon     

    “Trop en savoir sur nos grandes banques pourrait provoquer la panique.”
    - Mario Draghi, le 20 Octobre 2013
    (Président de la Banque Centrale Européenne et ancien vice-président pour l'Europe de Goldman Sachs)

    Cette phrase ressemble à s'y méprendre à la fameuse citation de l'industriel américain Henry Ford qui avait déclaré :

    “C'est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et notre système monétaire,
    car si c'était le cas, ce serait la révolution avant demain matin.”

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire