En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Depuis la reconnaissance du droit à l'oubli par la CJUE en mai 2014, la France est en tête des pays européens du nombre de demandes de retrait de liens avec 50.000 cas.
 

Les moteurs de recherches doivent-ils en dire plus sur une personne qu’un extrait de casier judiciaire accessible à un employeur ? Pour la justice française, c’est un non ferme et absolu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire