En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Tom Enders affirme ne pas craindre les réactions politiques au plan de restructuration.
 

La direction du groupe a affirmé, ce mardi 10 décembre, qu'elle s'efforcera de limiter les licenciements qui entrent dans le cadre de la restructuration de sa branche défense et espace. Arnaud Montebourg a demandé au groupe de ne pas procéder à des départs contraints.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est qui montemachin déjà ?

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    EADS qui deviendra AIRBUS au 1/7/2014. En claire notre force tectique avec nos missiles nucléaires seont fabriquer sous l'ordre d'un allemand! Maintenant on nous parle de chercher à sauver des emplois... Mais notre indèpendance militaire? Cela n'interresse pas nos politiques? N'y a t-il pas un problème sur la responsabilité de l'Etat

  • Claude Ensome
    Claude Ensome     

    Le roi dit "nous voulons". Cela dénote l'intelligence de ce triste sire

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Dans la vie il y a ceux qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas. Quand une entreprise comme EADS fait ce qu'elle a à faire, les états devraient prendre des notes au lieu de formuler des critiques.

Votre réponse
Postez un commentaire