En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
EADS est sous tension avec ses syndicats.
 

Les syndicats du groupe européen ont déclaré, ce vendredi 13 décembre, avoir quitté brutalement une réunion portant sur le plan de restructuration du groupe européen d'aéronautique et de défense.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    Plus il y à de commandes et moins on à besoin d'employés et plus les actionnaires sont payés ...

  • awake
    awake     

    c'est bizzare quand meme .le jour ou ils ont postulé pour des emplois chez EADS ou autres ils se sont meme permis de mentir sur leur experience et sur leur competences ils se sont decrit aussi comme etant FLEXIBLES-CREATIFS-SERIEUX -APTES AUX CHANGEMENT D'HORAIRES....etc mais une fois qu'ils ont mis les pieds dedans ils ont eux aussi commencé a faire du chantage ......... l'emploi repond a une logique simple càd L'OFFRE et LA DEMANDE lorsque l'entreprise a besoin de bras elle recrute et lorsque elle doit s'adapter a des changements (internes ou externes) elle licencie tout simplement ....une entreprise c'est pas une ONG.

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Et oui nous ne sommes pas encore un paradis communiste, mais dans un pays de droit, et notamment de propriété. Montebourg et les syndicats veulent plein de choses, mais EADS appartient à ses actionnaires avant tout, l'Etat Français est simplement un actionnaire minoritaire.

  • Papillon
    Papillon     

    Ce n'est pas aux syndicalistes français qu'on attribue le succès d'Airbus, eux au contraire ,ils roulent ou plutôt volent pour leur pomme.
    J'espère qu'ils seront dans la charrette des départs, ah non zut, c'est vrai qu'ils sont des salariés protégés.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    on a les syndicats que l'on mérite .... franchement, ils ne défendent pas l'intérêt des travailleurs en France, et si EADS quittait la France ....

Votre réponse
Postez un commentaire