En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'A400 pourrait notamment pâtir un peu plus de la réduction des dépenses militaires des Etats.
 

Le président exécutif d'EADS a annoncé, dans une interview donnée au Süddeutsche Zeitung de ce lundi 28 octobre, que la branche militaire de son groupe va faire face à des réductions de coûts et d'emploi. La faute à une conjoncture dégradée.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire