En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un automobiliste passe en moyene 47 heures dans les embouteillages chaque année.
 

En plus d'être durs pour les nerfs des automobilistes, les embouteillages ont un coût, notamment à cause du carburant gaspillé. Chaque foyer y perdrait 677 euros par an, révèle une étude de l'institut CEBR publiée ce 17 décembre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Brisset Marc
    Brisset Marc     

    Baisse de la vitesse sur le périf vas aussi provoquer la hausse de pollution et faire consommer en plus donc ce n'est plus 6 milliards mais au moins 9 milliards de perte pour le consommateur beau calcul pour toutes les taxes qui en découlent.!!!

  • joel the clone
    joel the clone     

    Il y a 6 millions et demi de sans emplois qui ne bouchonnent pas hormis dans les files d'attente du pole-emploi, imaginez un chromage à 0 avec des milliers de bouchons sur des centaines de Km le matin .....

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    HEIN ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vive le modèle social basé sur la centralisation et l'habitat éloigné ...

  • jpdu38300
    jpdu38300     

    vive la campagne ! pas de bouchons.

  • bonzai
    bonzai     

    ET BIEN IL DEVRAIT ETRE CONTENT HOLLANDE, IL RECUPERE LES TAXES LA TVA SUR LES 6 MILLIARDS D'EUROS, IMAGINER QU'ON N'EST PLUS DE BOUCHON ? IDEM POUR LES CIGARETTES, ON NOUS DIT ARRETEZ DE FUMER, ALORS IL FAUDRAIT FERMER LES BUREAUX DE TABAC ?

  • franciseure
    franciseure     

    plus on paralyse le pays plus le chômage baisse. Une façon comme une autre de baisser artificiellement les statistiques du chômage. En roulant à 110 kms/h sur autoroutes, 90 sur les nationales, et 60 sur les périfs créera automatiquement un ralentissement du trafic routier et par conséquent une demande d'emplois en hausse, la demande étant toujours la même.

Votre réponse
Postez un commentaire