En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Uber avait été interdit d'activité à New Delhi après une accusation de viol d’un de ses chauffeurs.
 

Les problèmes d’Uber ne se limitent pas à l’Europe. En Inde, le service a été interdit après une accusation de viol visant un de ses chauffeurs. Une juridiction a demandé sa réactivation en rappelant que l’Etat peut réguler, mais pas interdire.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire