En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
En vue de l'après-pétrole, le paysage énergétique mondial a été bouleversé ces dernières années.
 

Priorité aux énergies renouvelables en Europe, exploitation massive des gaz et huiles de schiste aux Etats-Unis. Des choix stratégiques qui bouleversent le secteur énergétique mondial. Bilan.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Charlie82
    Charlie82     

    Amusant cet article: "Mais entre-temps, les Etats-Unis se sont lancés massivement dans l'exploitation des gaz et des huiles de schiste, faisant mécaniquement baisser les cours du pétrole."[...] Vous avez regarde l'evolution du cours du petrole depuis 12 mois?!? La consequence de la montee en puissance du gaz de schiste, c'est la decorrelation des prix du gaz et du petrole, mais pas vraiment la chute du baril. N'importe quoi... De plus, la baisse du prix du gaz rend plus interessant les investissements dans les cycles combines et autre turbines a gaz. Si des acteurs ferment des centrales, c'est pour d'autres raisons.

  • Ripley
    Ripley     

    Pour le photovolatïque quel est le coût environnemental du détournement du rayonnement solaire pour produire de l'électricité ? Car le sol ne recevant plus cette chaleur qu'il recevait depuis des millénaires va forcément se comporter de manière différente en se refroidissant.

  • leane
    leane     

    L'Islande, pays pionnier en géothermie. L'essentiel est d'adapter sa production d'énergie aux ressources du pays. Dans leur cas, cela fonctionne depuis longtemps.

  • Claude Ensome
    Claude Ensome     

    Et le carbone du charbon de bois ! Et ce n'était pas très aérodynamique !

  • Claude Ensome
    Claude Ensome     

    Robert24 - Il y a d'un côté les intelligents et de l'autre, les C..inconséquents ! Je n'arrive pas à me décider dans quelle catégorie nous classer, mais j'ai des doutes !

  • jjlamorose
    jjlamorose     

    Avant de revoir le problème d'énergie, il faut repenser à la consommation de l'énergie.
    C'est la qu'il y a beaucoup à faire et a un cout nettement inférieur (ex: appareils en veille, consommations des chauffages électriques, pertes calorifiques des réacteurs nucléaires..etc.). Si l'on pouvait déjà réduire de 15% notre consommation énergétique en continuant à avoir le même confort, je pense que c'est possible.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Réformes fiscales pour en finir avec les zones d'activité génératrices d'embouteillages et de trajets à rallonge.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    L'énergie la plus écolo et la moins couteuse est celle qu'on ne dépense pas. Isolation, consommation plus responsable, réforme de l'urbanisme pour promouvoir des constructions plus écologiques. Certaines réformes ne couteraient rien. Voir rapporteraient. Enfin faut avoir envie de faire avancer les choses quoi ...

  • calentita
    calentita     

    Pendant la guerre 39/45 les véhicules circulaient au gazogène. Voir sur "google".

  • klauss
    klauss     

    Voilà le futur:l'algocarburant

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire