En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comment Google France s'est organisé pour échapper au fisc

Mis à jour le
La filiale française a effacé les traces les plus criantes d'une activité commerciale.
 

Après une vérification fiscale en 2011, la filiale française du géant américain a discrètement mis en place des mesures pour échapper à un nouveau redressement. Voici lesquelles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Enquête : comment la France s'est organisée pour que toutes les grosses entreprises assez c*nnes pour s'y installer fassent de l'évasion fiscale.

  • zozoor
    zozoor     

    He non, ce qu'ils font est parfaitement légal !! D'ailleurs, vous n'avez toujours pas vu Google payer quoi que ce soit au FISC?? C'est normal :
    -La vente dématerialisé fait fit des frontière, donc impossible à déterminer d'ou provient réellement le service
    -La loi française authorise une entreprise étrangère à faire du "commerce" en France !!

    Il n'y a rien d'illégal là dedans : ce que reproche finalement le FISC, c'est d'utiliser des cadres "français" pour faire des affaire, mais là encore, posez vous la question de la différence avec une situation ou ce serait les commerciaux d'irelande qui viendrait.

    Comment remedier à ce problème??
    -Taxer au "frontière", mais c'est impossible dans l'union européenne.
    -Sortir de l'Europe : impensable, car ce genre ce maux est moindre que ce que représenterait la "sortie" (et les taxes réapparaissant )
    -Faire une loi spécifique sur le numérique, et changer de paradigme, en taxant les acheteurs plutot que celui qui fait des affaires : de loin le plus envisageable et le plus "normal", étant donné qu'on voit mal Google France faire des affaires en Allemagne !! Mais ça poserait un autre problème : avouer que ce qui est visé par cette taxe, plus que Google, ce sont les entreprises française (ce qui est déjà le cas, puisque Google est libre de répercuter cet impot sur les entreprises françaises...Mais qui est maquillé par du "non non, on vous laisse faire, mais on vous emmène au tribunal après !)

    Serieusement, personne n'est dupe, ça fait des années que ce montage exsite, aussi bien pour les entreprises françaises que pour les autres, et tout le monde sait pertinement que c'est un "laissez faire" du gouvernement..

    Pourquoi Google? Pourquoi maintenant? Parce que Google est l'archétype de la société américaine qui est parti de pas grand chose, à envahit le monde, et encore pire, elle détient une position quasi monopolistique sur un secteur d'avenir (le big data). Alors tout est bon pour protéger les "entreprises françaises" de Google ...c'est une noble intention, mais c'est quand même hyper-hypocrite comme façon de faire !!

  • verificator
    verificator     

    Chacun sait qu'en arrière plan, se dessine le contrôle du financement de la publicité par le gouvernement, puisque c'est l'argent de la publicité qui contrôle l'opinion. Personne ne croit à la sincérité de l'attaque contre Google, qui pourrait tout aussi bien concerner Publicis, dont le siège est désormais à Amsterdam.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Espéreront que toutes ces sociétés qui fraudent sous prétexte d'optimisation fiscale, vont VRAIMENT PAYER, c'est aux politiques de décider et d'agir, mais je pense que comme d'habitude le lobbying financier va fonctionner a fond, malheureusement. ce qui est sur c'est que la ,ce ne va pas être comme le mariage pour tous...

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Le problème de Google finalement, c'est d'avoir eu du personnel en France. En effet, ils vont sûrement se réorganiser pour n'avoir aucune présence physique en France. A force de taxer à mort, de pousser à font le collectivisme et de vouloir faire revivre le communisme, l'Etat Français ne fait que faire fuir les entreprises. Les citoyens aussi...quand ils le peuvent. Il serait intéressant de savoir combien de concitoyens se sentent "prisonniers", pour cause d'attache familiale notamment.

Votre réponse
Postez un commentaire