En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour la créatrice de Clopinette, la décision du tribunal de Toulouse ne change rien.
 

Lundi 9 décembre, le tribunal de commerce de Toulouse a donné raison à un buraliste qui estimait qu'un vendeur de cigarettes électroniques lui faisait de une concurrence déloyale. Mais pour la créatrice de Clopinette, cette décision ne remet pas en cause son business.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    Le permis de tuer par le tabac est lègal. Le droit se respirer de la nicotine sans les effets du tabac c'est pour la Justice français dèloyale. On se demande si la santé des clients sera pris en charge par les buralistes français ou celui du juge! Se faire du bien sans risques c'est interdit en France, Pas de cigarette electroniques et pas de prostituées . Bref l'Etat nous apporte sa Liberté

  • PaulJean
    PaulJean     

    Rappelons par ailleurs que les buralistes ne se sont pas vu refuser le droit de commercialiser la cigarette électronique. C'est juste qu'ils ne salivaient pas tant que le marché ne s'était pas développé. Et qui a développé ce marché ?

  • PaulJean
    PaulJean     

    A HeyBaal <== Même s'ils n'en sont pas forcément conscients, les buralistes sont les complices des cigarettiers qui n'ont d'autre but que d'asujetir les peuples à leur drogue et disposent de moyen financiers considérables pour parvenir à leurs fins. Les "vilains", comme vous dites, ce sont eux.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "ce sont donc des non-évènements" -> non ce sont des "décisions de justice". Oui, certaines boutiques risque de mettre la clé sous la porte. Mais on a pas d'un côté les gentils vendeurs de cigarette électronique qui méritent la réussite et de l'autre les vilains vendeurs de cigarette papier qui ont seulement le droit de la fermer.

Votre réponse
Postez un commentaire