En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les entrepreneurs ayant fait faillite ne seront plus fichés

Mis à jour le
Une mesure qui concerne 144.000 chefs d'entreprises
 

A compter de lundi, la Banque de France ne fichera plus les anciens dirigeants d'entreprise dont la société a été liquidée.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Zaky
    Zaky     

    @funky : pourquoi s'enfoncer dans l'erreur ? et pourquoi pas penser que quelqu'un puisse tirer les leçons de son échec ? L'échec est la meilleure école de commerce. Quand on tombe, on se relève en évitant de trébucher une deuxième fois sur le même obstacle. Empêcher quelqu'un de rouvrir une boîte, c'est ça qui l'empêchera de rembourser ses crédits. Pour les entrepreneurs qui comme moi n'ont aucun diplôme et sont issus de milieu modeste, on ne remboursera pas les dizaines de milliers d'euros empruntés en travaillant au SMIC. Pour la petite histoire, le fondateur de Paypal s'est planté 4 fois avant de réussir. Henri Ford : 5 fois. Le fondateur des magasins Macy's : 7 fois. Et ça se vérifie dans d'autres domaines de l'entrepreneuriat commercial : Einstein a échoué à entrer à Polytechnique. Thomas Edisson s'est planté plus de 1000 fois avant d'inventer l'ampoule électrique. Harry Truman a échoué à l'université, a planté sa boîte, puis s'est acharné jusqu'à devenir président des Etats-Unis... Il faut avoir le courage de persévérer en apprenant de ses échecs.

  • Zaky
    Zaky     

    @funky : pourquoi s'enfoncer dans l'erreur ? et pourquoi pas penser que quelqu'un puisse tirer les leçons de son échec ? L'échec est la meilleure école de commerce. Quand on tombe, on se relève en évitant de trébucher une deuxième fois sur le même obstacle. Empêcher quelqu'un de rouvrir une boîte, c'est ça qui l'empêchera de rembourser ses crédits. Pour les entrepreneurs qui comme moi n'ont aucun diplôme et sont issus de milieu modeste, on ne remboursera pas les dizaines de milliers d'euros empruntés en travaillant au SMIC. Pour la petite histoire, le fondateur de Paypal s'est planté 4 fois avant de réussir. Henri Ford : 5 fois. Le fondateur des magasins Macy's : 7 fois. Et ça se vérifie dans d'autres domaines de l'entrepreneuriat commercial : Einstein a échoué à entrer à Polytechnique. Thomas Edisson s'est planté plus de 1000 fois avant d'inventer l'ampoule électrique. Harry Truman a échoué à l'université, a planté sa boîte, puis s'est acharné jusqu'à devenir président des Etats-Unis... Il faut avoir le courage de persévérer en apprenant de ses échecs.

  • Zaky
    Zaky     

    @funky : pourquoi s'enfoncer dans l'erreur ? et pourquoi pas penser que quelqu'un puisse tirer les leçons de son échec ? L'échec est la meilleure école de commerce. Quand on tombe, on se relève en évitant de trébucher une deuxième fois sur le même obstacle.

    Empêcher quelqu'un de rouvrir une boîte, c'est ça qui l'empêchera de rembourser ses crédits. Pour les entrepreneurs qui comme moi n'ont aucun diplôme et sont issus de milieu modeste, on ne remboursera pas les dizaines de milliers d'euros empruntés en travaillant au SMIC.

    Pour la petite histoire, le fondateur de Paypal s'est planté 4 fois avant de réussir. Henri Ford : 5 fois. Le fondateur des magasins Macy's : 7 fois. Et ça se vérifie dans d'autres domaines de l'entrepreneuriat commercial : Einstein a échoué à entrer à Polytechnique. Thomas Edisson s'est planté plus de 1000 fois avant d'inventer l'ampoule électrique. Harry Truman a échoué à l'université, a planté sa boîte, puis s'est acharné jusqu'à devenir président des Etats-Unis...

    Il faut avoir le courage de persévérer en apprenant de ses échecs.

  • funky
    funky     

    Et laisser s'enfoncer quelqu'un dans l'erreur, tu crois que ca va l'aider a rembourser ses crédits ?

  • Zaky
    Zaky     

    Je ne comprends pas les réactions négatives à cette suppression.

    Que des escrocs fraudent, c'est une chose, mais la suppression du 040 ne les concerne pas. Quand bien même : avant ils utilisaient des prêtes-nom après la première faillite, maintenant ils le feront après la 4ème. En attendant, c'est aux juges de se prononcer sur le caractère frauduleux d'une faillite.

    En attendant cette mesure permet à des gens qui n'ont pas les moyens de se passer d'un prêt bancaire de ne pas se retrouver au chômage après une première tentative. C'est comme si on fichait les salariés qui avait commis des erreurs de bonne foi, et que tout le monde trouve ça normal qu'ils ne trouvent plus de boulot après ça.

  • Loic le Corre
    Loic le Corre     

    Tous a fait d'accord , le nombre de mec qui fessaient ça en prenant un préte nom ne se générons encore moins !
    Laissant meme parfois , des salarier sur le carreau sans cotisation chomage de verser pour eux......
    Bizarre leurs politique ?????

  • mustanggt
    mustanggt     

    normal! les services sont saturés!!

  • funky
    funky     

    Ce n'est pas une bonne chose, loin de là, il faut savoir qu'il y a des énergumènes arnaqueurs dont la spécialité et de monter des boites, détourner les fonds sous forme de salaires exorbitants, laisser s'installer la faillite volontairement; laissant les sous traitants et les clients dans la merde ! Hier ils pouvaient le faire deux fois, puis continuer en nommant leur boite au nom de leurs femmes. Aujourd'hui c'est no limit !!!

Votre réponse
Postez un commentaire