En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bouygues, en charge du chantier de Flamanville, avait été relaxé dans le cadre d'un procès mené en février.
 

Le groupe industriel aurait à comparaître devant le tribunal correctionnel, selon Mediapart. Bouygues aurait utilisé deux sociétés pour employer illégalement plus de 500 ouvriers sur le chantier de Flamanville.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire