En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
C'est dans le solaire que le nombre d'emplois directs a le plus reculé depuis 2010.
 

Le développement de nouvelles filières énergétiques devait entraîner la création de centaines de milliers d'emplois selon les pouvoirs publics. Cinq ans après le Grenelle de l'environnement, le compte n'y est pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Petit ou gros business, quand le secteur n'est viable que grâce aux subventions, ça se passe toujours mal .... Le photovoltaïque, l'éolien, la biomasse trouveront leur marché car ces technologies ont l'avenir devant elles, le pétrole se dirige vers sa fin, mais tout est dans le timing.

  • alexandre3134
    alexandre3134     

    Un grand merci aux pouvoirs publics, aux lobbys pétroliers et nucléaires qui ont tout fait pour exterminer la filière photovoltaïque notamment grâce aux moratoires de 2011 !! Après avoir incité les entrepreneurs a investir sur un marché dépendant de leur bon vouloir, ils ont soudainement fermer les vannes pour nous exterminer !!! Y a pas d'autres mots !! Outre le fait qu'ils ont agit comme des voleurs le message envoyé aux investisseurs de ce secteur (voire a d'autres) est catastrophique ...!! "Créez des emplois, créez des entreprises nous feront tout pour les detruire" !! Peuvent toujours courir pour que je recrée quoi que ce soit en france !!

Votre réponse
Postez un commentaire