En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les Etats-Unis, premier consommateur de pétrole au monde, deviendraient exportateurs net en 2030
 

Selon les prévisions de l’Agence Internationale de l’Energie, Washington devancerait l’Arabie Saoudite et la Russie à compter de cette échéance. Les Etats-Unis bénéficient d’un boom de la production, notamment dû au pétrole de schiste.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • pat352
    pat352     

    Yves Trlt: "L'initiative de désinformation autour du pétrole et de l'énergie en général tourne actuellement à la pure et simple propagande." Absolument ! D'ailleurs les articles montrant les millions d'américain roulant et payant leur facture de gaz et de pétrole deux fois moins cher sont tous faux. Et la crise actuelle n'est absolument pas du aux budgets négatif de la France depuis 38 ans mais au pétrole "cher" (sic, CF: prix du brut en euro constant depuis 1960)

  • pat352
    pat352     

    La France: bientôt premiers exportateur de Français dans le monde. Le vote avec les pieds c'est maintenant.

  • Yves Trlt
    Yves Trlt     

    L'initiative de désinformation autour du pétrole et de l'énergie en général tourne actuellement à la pure et simple propagande.

    Pour les personnes un peu intéressées :
    - Les US ont passé leur pic de production en 1970 à 11 millions de barils jours, ils sont aujourd'hui autour de 5ou 6 (il devient de plus en plus difficile de savoir ce que contienne les chiffres entre pétrole, all liquids incluant agro carburants, etc)
    - It is a done deal
    - Regardez au moins une fois les courbes ci dessous par exemple :
    http://www.instituteforenergyresearch.org/wp-content/uploads/2011/02/Field-Production-of-Oil-small.jpg
    et :
    http://i245.photobucket.com/albums/gg69/jdl75/ushist_zps01ab4a32.jpg

    D'autre part il faut aussi savoir que Fatih Birol est le seul rescapé de l'équipe de l'AIE de 1998, équipe qui, sous la direction de Jean-Marie Bourdaire à l'époque, avait essayé de produire un rapport "honnête" : résultat quasiment tous virés.

    Depuis l'optimisme et les prévisions de l'AIE décroissent d'année en année pour essayer de ratrapper la réalité, ce qui serait à hurler de rire si ça n'était aussi pathétique, lecture OBLIGATOIRE à ce sujet :
    http://petrole.blog.lemonde.fr/how-the-global-oil-watchdog-failed-its-mission

    La crise (mondiale) est avant tout un monstrueux choc pétrolier qui ne fait que commencer, celui du pic (maximum de flux,de débit ) mondial de production de pétrole, avec en plus la montagne de dettes qui, soit dit en passant, a démarrée suite au pic US en 1970 et abandon de Bretton Woods.

    Rappelons aussi que le premier choc pétrolier etait une conséquence directe du pic de production US en 1970, et non la légende "embargo arabe" ressassée à n'en plus finir (la déclaration de l'"embargo" arabe ayant eu un effet sur le prix, mais un quasi non évènement en terme de nombre de barils), à ce sujet résumé en fin de post :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/

Votre réponse
Postez un commentaire