En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dans sa cave, Rudy Kurniawan reproduisait des étiquettes de grands crus pour les coller sur des bouteilles de moindre qualité.
 

Rudy Kurniawan, un Indonésien de 37 ans, avait amassé plusieurs dizaines de millions de dollars en revendant des vins contrefaits. Mais il a été rattrapé par la justice américaine, qui l'a condamné à 10 ans de prison.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les victimes sont surtout les mongoliens qui dépensent 50.000 dollars une bouteille de jus de raison fermenté ...

  • HERRIN
    HERRIN     

    Les victimes sont les acheteurs mais aussi et surtout les propriétaires des marques et la région d'exploitation.

Votre réponse
Postez un commentaire