En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les États-Unis intentent une action judiciaire contre Volkswagen et ses filiales Porsche et Audi pour "violation" des lois américaines antipollution. Matthias Müller, patron du groupe, se rendra aux États-Unis la semaine prochaine pour rencontrer "des dirigeants politiques".
 

Nouvelle conséquence du scandale Volkswagen: le groupe allemand devrait proposer aux clients américains de racheter ou d’échanger 115.000 voitures concernées par le scandale des moteurs truqués, soit 20% du parc concerné.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire