En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Depuis le début de l'année, les Atelières ont reçu des commandes pour la fabrication de 15.000 pièces.
 

"Les Atelières", une coopérative d'ex-ouvrières du fabricant de lingerie Lejaby, vont se placer en liquidation judiciaire à la fin de cette semaine. Les commandes sont au rendez-vous, mais la frilosité des banques a provoqué l'arrêt des machines.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Meteoutoi
    Meteoutoi     

    Les petites entreprises n'intéressent aucunement F.H. et son gouvernement! Le PS est un nouveau parti de gauche qui a perdu son âme!

  • Meteoutoi
    Meteoutoi     

    Si Lejaby ferme ses portes, j'espère que le nom des banques qui l'ont abandonné seront affichés! Et que les politiques seront devant leurs responsabilités! M. Mondebourg, F.H. : vous aidez les grosses entreprises et dépensez de l'argent bien inutilement et pas toujours à bon escient, vous feriez mieux de vous bouger pour sauver cette entreprise! Des ouvrières se battent pour faire vivre cette enseigne! ces personnes travailles, elles ne sont pas assistées! elles doivent être aidées!

  • merdasoft
    merdasoft     

    C'est dégueulasse ce que fait cette gauche aux petites entreprises en intervenant poour bloquerles prêts des banques. Cese gauchistes sont des prédateurs d'entreprises.

  • gianni24
    gianni24     

    vu que les banques ne veulent pas preter d'argent aux petites entreprises comme LEJABY c'est a l'ETAT d'intervenir au lieu d'aider les grandes entreprises qui elles n'ont pas besoin d'aides.

Votre réponse
Postez un commentaire