En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Dans les années 80, on produisait deux fois moins de films, qui étaient plus vus
 

Depuis les années 80, le nombre de films produits dans l'Hexagone a doublé. Mais sans effet sur la fréquentation: les films français ont perdu des parts de marché face au cinéma américain, et le nombre moyen de spectateurs par film français a chuté d'un tiers.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • pseudoma
    pseudoma     

    les films qui passent au cinéma et à la tv ne m'attirent pas beaucoup

  • felicie
    felicie     

    On ne pourrait pas arrêter de subventionner à tour de bras ? Laissons donc les producteurs arrêter d'être des profiteurs et prendre enfin des risques qu'ils calculeront 1000 fois mieux que des fonctionnaires. Le marché se régulera tout seul, les acteurs seront payés au prix du marché et en fonction de leur potentiel, et comme toujours quand un gestionnaire privé tient les cordons de la bourse, le staff développant le produit sortira le meilleur sous cette contrainte. On n'évitera pas forcément qqs navets, mais le niveau général pourrait s'améliorer de façon étonnante.

  • Le Godefroy de Bouillon
    Le Godefroy de Bouillon     

    La réponse en image !!!! Andersen le Viking - Les Inconnus https://www.youtube.com/watch?v=0_sGJ1gMcj4

  • Forever
    Forever     

    Quand on produit de la merde, il faut s'attendre à en récolter les fruits ! Le cinéma français est mort en même temps que Coluche, De Funes...etc. On a bien eu quelques sursauts comme avec Le Pacte Des Loups mais le patient est en phase terminal, va falloir tout reprendre à zéro pour repartir sur de bonnes bases.

  • FLAADERCHE07
    FLAADERCHE07     

    effectivement cela fait plus de 10ans que je ne vais au cinéma depuis la disparition de nos très GRANDS ACTEURS la relevé n'est pas a la hauteur
    quand a la télé qui nous gaves de films étrangers des émissions de variétés complètement DÉBILES et encore des pubs a la cons qui n en finisses plus c 'est a vous dégouttez de regarder celle ci

  • henriettalyon
    henriettalyon     

    Les films français sont nuls en général, la famille recomposée pour thème, ou le couple en dépression, ça pleure, amant, maitresse..... des thèmes vus revus et rebattus.
    On ne laisse aucune place aux jeunes générations qui sont dans les écoles de théâtre en province, c'est l'entre soi, le népotisme.... voir les noms sur les affiches !!!!!

  • Jean Aimarre2
    Jean Aimarre2     

    Oui, c'est certainement vrai. En même temps c'est pas la quantité qui compte mais la qualité !!!. Faut arrêter de se leurrer ! Il y a de moins en moins de grand metteur en scène, de moins en moins d'actrice et d'acteur prestigieux. Il fût un temps ou les spectateurs se précipitait pour voir le dernier, De Funès, Coluche, Adjani ou Béart. Fini les Delon, les Bebel, Les Depardieu, les Serrault et autres. Je ne parle même pas des Deneuve, Signoret, Baye, Azema et toutes ces actrices qui étaient dirigées par les meilleurs cinéaste. Même Besson, ne fait plus rien. L'age d'or du cinéma Français est révolu, depuis les années 80-90 ! Voici venir le temps des blockbusters Américains et les blu-rays, des vidéoclubs !!?!

  • boris2747
    boris2747     

    Normal, il n'y a pas de quoi s'exciter à la vue des prestations d'un Clavier ou d'un Depardieu.

  • Incroyable et merveilleux
    Incroyable et merveilleux     

    Les films français sont chiants a mourrir ,y a que du cul mielleux ,car un bon film vu par les intello doit comporter des scènes de cul!!?? Les cascades sont médiocres ,les histoires nulles.il y en a deux qui nous ont fait rire Claude zidi ,et audiard avec ses dialogues désopilants .

  • la gratouille
    la gratouille     

    L'exès de subventions rend le résultat accessoire pour les réalisateurs,avec en plus une profession qui passe son temps à s'auto congratuler....et bien le résultat est là

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire