En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
En 2009, les contrats de Françoise Laborde et Rachid Arhab -entourant ici Michel Boyon- avaient fait du bruit
 

L'ancienne présentatrice, membre du CSA depuis 2009, renonce au contrat de travail qu'elle avait conservé avec son ancien employeur France Télévisions. Ce cumul était devenu illégal depuis mi-novembre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • liberal374
    liberal374     

    les deputes et senateurs connaissent bien le cumul, ils savent de quoi ils parlent

  • chardon13
    chardon13     

    Une pantouflarde de plus dans le microcosme politico-journalo-bobo Parigot. C'est marrant mais les journalistes de Médiapart sont aux abonnés absents sur cette affaire????? Serait-ils mêlés de près ou de loin au destin de Mme Laborde…..

  • Gilbert Duroux
    Gilbert Duroux     

    Le mieux, pour le CSA, serait de renvoyer tout de suite Françoise Laborde là d’où elle vient. Comme ça il n’y aurait pas à se poser de question des « contrats de garde » (j’allais écrire de chiens de garde). Le CSA traite de questions de propriété intellectuelle, comment cet organisme peut garder parmi ses membres quelqu’un convaincu de plagiat ?
    http://www.acrimed.org/article4113.html
    Et comment se fait-il que les « grands » médias, sauf très rares exceptions, ne fassent pas état de cette condamnation ? Est-ce que Françoise Laborde fait peur ?

  • Celimene
    Celimene     

    la place est bonne .... pas trop de présence .... encore une usine à gaz à démonter au plus vite.

  • Cribou
    Cribou     

    100% d'accord avec cet amendement (et son application...), on devrait d'ailleurs l'étendre à tous les fonctionnaires qui s'orientent vers une fonction politique.

Votre réponse
Postez un commentaire