En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour bénéficier de la défiscalisation en outre-mer, Ikea a investi dans un ferry en Nouvelle Calédonie
 

Le vendeur de meubles suédois utilise la défiscalisation des investissements en outre-mer. Il paye aussi des royalties qui atterrissent dans une fondation au Lichtenstein.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • internetdev
    internetdev     

    Est-ce que le libéralisme lui-même, aurait appelé (quand il avait encroe un cerveau) :
    - De la concurence Faussée et Déloyale ? (En plus de la fraude Ficale)

  • bijouxbandit
    bijouxbandit     

    83,3 millions d'euros de perte pour l'Etat
    Le rapport Marini évalue à 83,3 millions d'euros la perte directe pour la France à cause de l'expatriation fiscale. Chiffre minimum auquel il faut ajouter les impôts fonciers et les droits de succession non perçus, ainsi que la TVA non perçue sur les biens consommés par ces expatriés et les impôts non perçus sur les emplois créés à l'étranger par les entrepreneurs expatriés.
    "Perte colossale pour l'Etat"
    Selon l'économiste Christian Saint-Etienne, l'expatriation fiscale "équivaut à une perte colossale pour l'Etat". Selon ses calculs, si les capitaux qui ont fui à cause de l'ISF avaient été investis en France, ils auraient rapporté entre 6 et 8 milliards d'euros par an en TVA ou en impôts sur les sociétés. Pour Christian Chavagneux, rédacteur en chef d'Alternatives Économiques, ce sont 10 % des recettes fiscales chaque année qui ne sont pas recouvrées, ceux devant les acquitter ayant quitté le territoire. Parmi les 300 plus grandes fortunes de Suisse, 45 sont des Français avec des sommes si hors normes pour celui qui vit avec 800 € par mois ou même moins...

  • franciseure
    franciseure     

    la défiscalisation c'est de faire payer tout le peuple pour redistribuer à quelques uns et l'enrichissement mafieux insupportable dans la conjoncture mondiale actuelle de ces quelques uns.

  • franciseure
    franciseure     

    La défiscalisation c'est de faire payer à tous pour redistribuer à quelques uns. Est-il normal de défiscaliser l’impôt sur le revenu par l’intermédiaire des lois Cellier, Duflot, Borloo, etc pour louer à des gros revenus alors que trois millions de foyers en France sont sans logements. En je parle pas de la concurrence déloyal des petits bailleurs qui ne défiscalisent pas et qui assument leurs impôts à taux pleins.

  • Manu11
    Manu11     

    Voila un gisement d'impots, l'optimisation fiscale des sociétés qu'elles soient françaises ( TOTAL) ou étrangères (IKEA, ARCELORMITTAL). L'état permet toutes ces magouilles donc pourquoi elles se géneraient. Au lieu de ça le petit gros va nous piquer 0.3% sur nos retraites et ce n'est que le début.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    ben s'ils investissent en outre mer, c'est déjà pas mal, non ? La loi est justement faite pour ça !! Ou alors faut supprimer la loi qui le permet, ce n'est pas eux qui l'ont faite ! Mais bien sûr, ça dérangerait pas mal de petits arrangements entre amis. D'ailleurs.. depuis la manip' sur les droits de successions en Corse, les attentats se sont calmés, vous avez remarqué ?" Etonnant, non ?" Ⓒ P. Desproges...

  • transhumant
    transhumant     

    QUI vote les lois fiscales ?????

    en tous cas ce n est pas IKEA !!! alors faut pas se plaindre !!!

  • sphere
    sphere     

    ce n'est pas la fiscalité le problème, car la fiscalité, c'est ce qui permet de mettre en place des infrastructures dans les payes. tu parles des payes émergents ou "sous développés", mais combien de ces payes non pas de sécurité social, pas de route suffisante pour des échanges rapide de marchandise ou de transport? de plus, combien de leur gouvernement sont-ils corrompus ou détourne des fonds internationaux? la différence, c'est surtout que nous, l'on nous vend du libre échange à tout va, alors que ces pays sont pour le libre échange mais ailleurs que chez eux. exemples, si une entreprise étrangère veut vendre son produit au brésil, il doit obligatoirement ouvrir des usines au brésil. et je ne te parle même pas de la chine ou si tu n'as pas un associer chinois et que tu ne donnes pas en plus des "cadeaux" aux responsables territoriaux, tu ne peux pas ouvrir d'entreprise. si la France, mettait en place le quart de ce que les autres pays font chez eux, elle ce ferait insulter dans tout les sens ...

  • valgego
    valgego     

    Il faudra un jour ou l'autre se rendre compte que l'économie est mondiale ,qu'une normalisation à l'échelle planétaire des charges fiscale est impossible ,que les pays émergents ou sous développés sont ,à juste titre, prêts à faire des concessions ,que l'impôt tue l'impôt et que l'avenir d'un pays n'est pas dans la fiscalité à laquelle les investisseurs échappent,mais dans la productivité à laquelle ils contribuent . Ce gouvernement contraint par sa base vorace à taxer , et par des éclairs ponctuels de lucidité à des renoncements salutaires , n'a plus que l'ultime recours de palabrer pour "laisser le temps au temps" ,formule magique pour se soustraire à ses responsabilités . Imaginez un agriculteur appliquant la formule pour laisser pourrir sa récolte entre deux rayons de soleil au prétexte qu'il fera beau demain....peut-être.

  • Gargantua
    Gargantua     

    Et tout ça avec la bénédiction du gouvernement qui autorise cette magouille, mais ils s'en foute puisque s'est nous qui allons payé le plus d’impôts au final

Votre réponse
Postez un commentaire