En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Facebook : pourquoi le bouton ''je n'aime pas'' ne verra jamais le jour

Mark Zuckerberg veut que Facebook reste un lieu positif
 

Pour Mark Zuckerberg, Facebook doit rester un lieu d'échanges positifs, et le bouton qu'il a évoqué hier permettra d'exprimer de la sympathie... pas un rejet !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • auditeur
    auditeur     

    Mark Zukenberg s'est aperçu que les forums "classiques" se dégradaient en raison d'oppositions entre les contributeurs, donc il a créé facebook pour que ce ne soient que des "amis" qui y discutent entre eux.
    S'il permet à ces "amis" de se mettre la zizanie entre eux, évidemment il va lui aussi perdre ses clients.
    D'où sa prudence ... Il y aura un bouton "j'aime beaucoup, j'adore" et peut-être une autre petit bouton "j'aime bien" !
    Mais sûrement jamais de bouton "je n'aime pas", sur facebook il faut que les discussions "tournent en rond" entre personnes qui sont toutes d'accord : Contradictions s'abstenir ! et évidemment intérêt des "discussions" pratiquement nul entre contributeurs qui "se passent la pommade" !

Votre réponse
Postez un commentaire