En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Après un premier plan social en mai, le tribunal de commerce de Rouen a prononcé, le 17 octobre, la liquidation judiciaire du fabricant normand de fenêtres. 1.300 emplois devraient être supprimés et 130 magasins fermés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • OyogNod
    OyogNod     

    C'est dommage pour les personnes qui fabriquaient les menuiseries, c'est néanmoins une bonne chose pour l'image du commerce en général.
    La politique commerciale de Huis Clos était scandaleuse, basée sur l'escroquerie, la vente forcée, notamment sur des personnes fragiles, surtout âgées et sans défenses...
    C'est le sort qui leur était réservé !!!

  • Beatrice Desfontaines Taisson
    Beatrice Desfontaines Taisson     

    c'est une bonne chose d'entendre ça des escrocs en moins sur le marché

Votre réponse
Postez un commentaire