En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Philippe Martin a confirmé que la centrale de Fessenheim sera fermée au plus tard à la fin 2016.
 

Le nouveau ministre de l’Ecologie, Philippe Martin, a confirmé l'engagement de François Hollande de fermer la plus vieille centrale nucléaire de France. Elle devrait donc cesser de produire d’ici 3 ans au maximum.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • jpierret
    jpierret     

    Cette décision est complètement injustifiée en termes de sûreté et purement idéologique. Fermer cette centrale reviendrait à dire, que l’ASN, l’autorité indépendante émergeant de la loi TSN n’est pas compétente pour juger de l’état des centrales, et que les politiciens connaissent mieux la sûreté nucléaire.
    Les deux réacteurs de la centrale ont passés leurs visites décennales, et le réacteur numéro 1 vient d’être mis aux normes pour poursuivre l’exploitation pendant 10 ans (la même chose devrait bientôt suivre pour le réacteur numéro 2).
    De plus, le même modèle de réacteur aux Etas Unis a eu l’autorisation de poursuivre l’exploitation jusqu'à 50 ans (voir 60 bientôt).

    L’argument « la centrale est vielle », ne renseigne en rien de l’état de la centrale, car au cours de la vie d’une centrale de nombreux composants sont changés. De nombreux avions de ligne ont plus de 50 ans mais fonctionnent toujours car les composants sont périodiquement changés. Si on suivait le même argument il faudrait clouer à terre de nombreux appareils.
    Concernant l’argument « la centrale dans une zone sismique », le retour d’expérience montre que les centrales résistent très bien à cette agression, même au delà du dimensionnement.

    Et si la centrale est fermée, suite aux conséquences financières, il faut s’attendre à une hausse du prix de l’électricité.

Votre réponse
Postez un commentaire