En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Fessenheim
 

Un rapport parlementaire préconise le report de la centrale nucléaire la plus ancienne de France, selon les Dernières Nouvelles d'Alsace et l'Alsace ce mardi 30 septembre.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Le nucléaire c'est propre, c'est moins cher, mais c'est dangereux.
    Alors on prend en compte ces variables et on rend le système sur.
    C'est le meilleur rapport qualité prix.

  • clovis
    clovis     

    Enfin une initiative intelligente ! Le nucléaire est une énergie économique et surtout propre contrairement aux autres ; mazout , charbon " la peste noire " etc . Il faut investir encore plus dans la recherche, qui a déjà bien progressé pour recycler et réutiliser tous les déchets ! N'oublions pas qu'il nous assure une certaine autonomie par rapport à d'autres pays ! les voitures devraient fonctionner à l'électricité depuis longtemps si nos chers élus n'avaient pas des connivences et des intérêts avec certains lesquels depuis achètent nos plus grandes entreprises !

  • al Azar
    al Azar     

    Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l'Élysée.
    Moi, président de la République, je ne traiterai pas mon premier ministre de collaborateur.
    Moi, président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti, dans un hôtel parisien.
    Moi, président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, je ne nommerai pas les membres du parquet alors que l'avis du Conseil supérieur de la magistrature n'a pas été dans ce sens.
    Moi, président de la République, je n'aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes.
    Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.
    Moi, président de la République, j'aurai aussi à cœur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l’État ; je le ferai réformer, de façon à ce que si des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse dans certaines conditions me rendre à la convocation de tel ou tel magistrat ou m'expliquer devant un certain nombre d'instances.
    Moi, président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire, autant de femmes que d'hommes.
    Moi, président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d'intérêts.
    Moi, président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu'ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche.
    Moi, président de la République, je ferai un acte de décentralisation, parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d'un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés.
    Moi, président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés, aussi bien les organisations professionnelles que les syndicats, et que nous puissions avoir régulièrement une discussion pour savoir ce qui relève de la loi, ce qui relève de la négociation.
    Moi, président de la République, j'engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l'énergie, et il est légitime qu'il puisse y avoir sur ces questions là de grands débats citoyens.
    Moi, président de la République, j'introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections non pas de 2012, mais celles de 2017, car je pense qu'il est bon que l'ensemble des sensibilités politiques soient représentées.
    Moi, président de la République, j'essaierai d'avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m'occuperai pas de tout et j'aurai toujours le souci de la proximité avec les Français.

    cdnrbt
    cdnrbt      (réponse à al Azar)

    Un président doit être président de tous les français et surtout pas d'un parti.
    Si l'objectif d'un président est d’être élus, A QUOI SERT-il ?
    Autant prendre un clodo dans la rue il fera la même chose et surement mieux parce que lui il à faim.

  • al Azar
    al Azar     

    c'était la rubrique : UN MENSONGE DE PLUS !

    al Azar
    al Azar      (réponse à al Azar)

    attrape gogo écolo !!!

Votre réponse
Postez un commentaire