En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les syndicats ont dit oui au plan de reprise d'Arcole Industrie qui doit être examiné ce vendredi par tribunal de commerce de Pontoise.
 

Les syndicats ont dit oui au plan de reprise d'Arcole Industrie qui doit être examiné ce vendredi par tribunal de commerce de Pontoise. Sur le terrain, cet accord ne calme pas la colère des salariés au contraire. Beaucoup disent avoir été trahi par les syndicats.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • gussaoc
    gussaoc     

    Quand une réalité vous arrive en pleine face c'est terrible, après avoir cru à des vieilles lunes qui se prétendaientt s'inspirer du "changement" alors qu elles étaient habillées des vieux oripaux idéologiques!!!!!!!!!!! C'est justement les changements dans le monde qu il faut accompagner voir précéder afin de ne pas se retrouver au bord de la route comme ces chauffeurs maintenant sans camion!!!!!!

  • crocan60
    crocan60     

    Raisonnement simpliste, beaucoup de DS s'impliquent
    dans leurs travail de représentant du personnel, ne
    mettez pas tout le monde dans le même panier,
    oui il y à des pourris, mais beaucoup plus de gens qui prennent sur leur temps personnel pour défendre les autres, et le plus souvent aux détriment d'eux même!

  • 109600
    109600     

    Thomas Hollande un des avocats des salariés de Mory Ducros, le papa Président qui explose les chiffres du chômage et la maman Ségolène dans le conseil d'administration de la BPI. Cette usine à gaz était censée "soutenir les petites et moyennes entreprises. Du producteur au consommateur. Il est pas beau le paradis socialiste?

  • haschatan8484
    haschatan8484     

    ben ils ne veulent rien lacher. ils finiront tous au chomdu . tant pis pour eux

  • Gouik
    Gouik     

    oui, mais le Grand Capital l'entend autrement, il cède aux sirènes des roumains payés 500€!

  • LA CRITIQUE
    LA CRITIQUE     

    je me fout des aides


    il a raison oui il a raison car le travail c'est la santé et n'importe quel travail


    cela vaut mieux que la gauche avec son cannabis

  • lio73
    lio73     

    ils ont raison, comment font-ils pour dégager 30 millions d'euros pour les payer pour être au chômage, alors que cet argent pourrait servir à relancer l'entreprise, on ne comprend plus et vous RMC ???? pouvez-vous m'expliquer ?

  • VIA IZQUIERDA REGION NORD
    VIA IZQUIERDA REGION NORD     

    Beaucoup vont perdre leurs emplois, quoi de plus normal de vouloir le conserver avec en plus, une si petit prime de licenciement, il y a même pas de quoi tenir 1 an les assèdic leur enleveron 7 jours de carence en indemnité soit pratient 10%" de cette "surprime " CFDT PARRE TERRE LE SOCIAL DU GRAND PATRONAT

  • gigim
    gigim     

    Les délégués syndicaux ont sauvé leur peau
    L'absence d'accord signifie licenciement pour eux!!
    Avec un accord c'est le travail assuré..

Votre réponse
Postez un commentaire