En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Fleur Pellerin, dans l'émission Good morning business, lundi 6 mai.
 

La ministre déléguée à l'Economie numérique était l'invitée de BFM Business, lundi 6 mai. Elle a, entre autres, expliqué comment 1,5 milliard d'euros sera réinjecté dans l'économie réelle en cinq ans.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Yves Trlt
    Yves Trlt     

    Donc F Pellerin essaie maintenant d'arrondir les angles, c'est bien
    Elle devrait aussi peut-être vraiment s'intéresser à internet, et pas qu'à la fibre ou aux fablabs.
    Par exemple :
    "Jack, One of Schmidt/Cohen’s major predictions is that the net will become much more balkanized, so there you go. Sorry, Nick"
    http://www.roughtype.com/?p=3198
    Ou :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Bien! Mais pourquoi n'avons- nous pas , en France, les actionnaires capables d'injecter quelques millions d'euros dans une pme de croissance ?
    - parce que "actionnaire" est un gros mot depuis des décennies en France
    - parce que l'élite de la France, nos ministres n'ont pas de patrimoine "action": ils sont investi sur l'immobilier qui est surévalué en France
    - parce que la taxation du capital, de ses revenus, ainsi que les impôts + charges sur les sociétés sont beaucoup trop lourds pour rémunérer le risque

    Alors l'état, va une fois de plus, tout faire: orienter l'épargne règlementée vers les entreprises. Il oriente déjà l'épargne vers le logement avec le succès que l'on connait.
    50% des logements locatifs sont des HLM
    L'état doit tout faire parce qu'il occupe toute la place, confisque l'essentiel des revenus disponibles , oriente, répartit, décide ....
    Eh bien, ce n'est pas gagné: l'économie "administrée" par les copains hauts fonctionnaires de nos politiques, on sait ce que ça donne.

    C'est marrant d'ailleurs: d'un coté on veut privatiser des tranches de grosses boite comme GDF, EDF et de l'autre on remet la main, indirectement, sur le sort des pme.
    On n'en sortira jamais de cet état jacobin, centralisateur, Colbertiste ...
    Et pourtant c'est exactement là que ça coince. Le discours de la ministre est volontariste, rien à redire, sauf qu'elle se rendra compte que c'est bien l'administration qui va encore faire les jeux.

    Et pour que ça marche, il nous faudrait des investisseurs qui misent LEUR argent, pas des fonctionnaires qui misent les sous des contribuables: tout la différence est là.

Votre réponse
Postez un commentaire