En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Fleur Pellerin veut former les Français à l'entreprenariat.
 

La ministre déléguée à l'Economie numérique travaille à la création d'une école entrepreneuriale, accessible à tous quel que soit son âge et sa situation, pour promouvoir l'esprit d'entreprise.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Jean Paul Debeuret
    Jean Paul Debeuret     

    www.passeportpourentreprendre.com, la première école de l’entrepreneuriat en ligne


    Fleur Pellerin souhaite créer une école de l’entrepreneuriat en ligne.
    www.tvdesentrepreneurs.com, télévision de formation sur internet propose un catalogue de 1 000 formations en vidéo, enregistrées par 300 experts praticiens de l’entreprise, accessible par abonnements.
    Devançant l’idée de la Ministre, TV des Entrepreneurs organise un MOOC, « Passeport pour Entreprendre » du 7 au 13 octobre 2013, en mettant en accès gratuit 110 formations de son catalogue, en organisant des examens, des forums, des sondages et un accompagnement par des experts.

    A partir du formulaire d’inscription à www.passeportpourentreprendre.com , TV des Entrepreneurs a réalisé une étude sur les attentes des inscrits au MOOC.

    Pour 64% des inscrits la motivation principale est de se former pour entreprendre. Les autres motivations sont :
    - 23% veulent découvrir l’entrepreneuriat,

    - 7% recherchent des supports pédagogiques

    - 3% veulent de former à l’entrepreneuriat pendant leurs études.

    Rappel : les statistiques indiquent que moins de 15% des créateurs se forment avant de créer leur entreprise, ce qui explique que 50% des nouvelles entreprises françaises échouent dans les 5 ans de leur création.

    Les français vivant en France métropolitaine représentent 72% des inscrits, ceux habitant dans les DOM TOM, 4%. Le reste de l’Europe (Belgique, Suisse) est de 3%,
    18 % sont des africains, majoritairement du Maghreb.
    3% vivent aux USA et en Asie (certainement des expatriés pour qui la formation à distance est un moyen de se maintenir formés et de préparer leur retour) passeport pour entreprendre est un MOOC francophone et non uniquement français.

    39 % des français de métropole habitent à Paris, 61% en province : souvent dans des régions où il n’existe pas de salons sur la création et peu de formations.

    59 % des inscrits sont des hommes 41% des femmes. Rappel : l’entrepreneuriat féminin représente environ 20% de la création d’entreprise en France.

    22% des porteurs de projets ont moins de 30 ans, 42% entre 30 et 55 ans et 36% plus de 55 ans : on entreprend à tout âge, les seniors et les jeunes représentant des pourcentages importants. Ces populations sont majoritairement intéressées par le statut de l’auto entrepreneur

    En ce qui concerne le statut des inscrits, il faut noter que Pôle Emploi malgré nos démarches répétées n’informe pas les demandeurs d’emploi de l’existence de Passeport pour Entreprendre : 28% sont salariés, 19% chômeurs, 14% chefs d’entreprises (ce pourcentage relativement élevé de personnes installées montre bien le déficit de formation avant de créer), 10% des enseignants, 8% des étudiants.

    36% sont inscrits au programme de formation et d’examen « Envie d’entreprendre », 52% à celui « création d’entreprise », 9% « reprise d’entreprise » et 3% « franchise ».
    Nous avions des doutes quand certains sondages nous annonçaient que 50% des français avaient envie d’entreprendre. Ces doutes sont confirmés par le fait que 64% des inscrits ont des projets d’entreprises et pas seulement une envie d’entreprendre.

    En résumé Passeport pour Entreprendre est un MOOC francophone, qui attire les porteurs de projets d’entreprises ( 64% des inscrits veulent se former pour entreprendre et 64% ont des projets d’entreprises).
    Les femmes inscrites représentent un pourcentage plus important que celui de l’entrepreneuriat féminin habituel.
    Les inscrits sont de tous âges, ce qui montre bien que la formation à distance n’est pas uniquement réservée aux jeunes. Ils habitent majoritairement en province, ce qui prouve le déficit de formation et d’accompagnement dans certaines régions.

    Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 9/10 sur www.passeportpourentreprendre.com et les formations débutent le 7/10 sur www.tvdesentrepreneurs.com

  • ApprentiPatron
    ApprentiPatron     

    L'idée d'école de l'entrepreneuriat a été soufflé au gouvernement et notamment à l'équipe de Fleur Pellerin il y a plusieurs mois par le Président de l'ECOLE DES PATRONS, Patrick Mari, qui essaie en vain de sensibiliser l'ensemble des organismes publics sur l'importance de redonner ses lettres de noblesse à la profession de "Patron" et sur la nécessité de l'enseigner : "Patron en France, c'est plus qu'un état d'esprit, plus qu'un expert en finance ou en management. Patron est un véritable et grand métier qui doit s'apprendre".

    La surprise de l'annonce de Fleur Pellerin est d'autant plus grande que tous lui ont ri au nez : Régions, CCI, Ministres... seul accueil positif au Conseil économique, social et environnemental (MM, Delevoye et Le Roux ; seulement ne pouvant rien faire à cause des intérêts individuels des membres du CESE).
    ___________________________

    Pour ma part je soutiens à 100% ce projet qui raisonne aussi à l'international :

    En raison de sa vision avant-gardiste du Patron comme véritable et grand métier, l’association École des Patrons s'inscrit au cœur de la mutation socio-économique que vit actuellement notre société ou la recherche de liberté et de respect se conjugue avec épanouissement individuel et collectif.

    l'École des Patrons contribue à la construction d’un nouveau modèle de société «libérant» au sein duquel les «Patrons», au sens noble du terme, retrouvent une place fondamentale et structurante.

    En s’installant dans le paysage éducatif et économique d’un pays et d’une région donnée, l’École des Patrons établie la légitimité professionnelle et la reconnaissance sociale de la profession de Patron.

    Ainsi, l’École des Patrons contribue avec détermination et dans le respect de la culture et des bonnes manières pratiquées dans sa région d’accueil à :

    1) faire reconnaitre la profession de Patron comme un véritable et grand métier. Défendre le Titre de Patron, au sens noble du terme.
    2) définir et mettre en place les règles de l'art et d'éthique applicables à l’exercice de la profession de Patron.
    3) enseigner le métier de Patron.
    4) octroyer à la profession de Patron le statut de corps social homogène et autonome (toutes tailles d'entreprises confondues) et l’organiser.

    L'Ecole des Patrons s'intéresse plus particulièrement aux Patrons et apprenti-Patrons d'entreprises embryonnaires et de PME.

    Tous les publics sont concernés :
    Aucun diplôme n’est en théorie nécessaire pour appréhender le métier de Patron. Toutes les personnes entreprenantes, qui ont soif de liberté, le goût de l'effort et le sens du partage sont bienvenues.
    être animé d’une envie forte de contribuer, en tant que citoyen, à la vie de la cité en créant de la richesse, est fondamental.

  • jpdebeuret
    jpdebeuret     

    Madame la Ministre, vos vœux sont réalisés, le MOOC « Passeport pour Entreprendre » démarre le 7 octobre et il ne coûtera pas un centime au contribuable.

    www.tvdesentrepreneurs.com , entreprise privée, organisateur de la Caravane des Entrepreneurs depuis 10 ans, organise le MOOC « Passeport pour ans, Entreprendre » durant 4 semaines du 7 octobre au 2 novembre 2013 ( Les MOOCs , Massive Open Online Course, promus par les plus grandes universités américaines, sont des cours gratuits, en ligne et en vidéo).
    Passeport pour Entreprendre » est gratuit.

    Il est ouvert à toute personne intéressée par l’entrepreneuriat (français et étrangers de langue francophone) : les porteurs de projets de création, reprise, franchise, les enseignants, les étudiants.

    Les modalités détaillées de l’organisation sont expliquées sur le site : www.passeportpourentreprendre.com .

    Passeport pour Entreprendre combine quatre facteurs clés de réussite des entrepreneurs: la formation, l’accompagnement, les solutions et l’échange avec ses pairs.
    Les participants inscrits bénéficient GRATUITEMENT des services suivants:
    • 110 formations enregistrées en vidéo par des experts de l’entrepreneuriat praticiens de l’entreprise (avocats, experts comptables, notaires, banquiers, consultants, coachs, etc.) et diffusées en streaming sur www.tvdesentrepreneurs.com.
    • Des exercices de validation de connaissances
    • Des possibilités d’échanges entre les participants au MOOC sur des forums dédiés et sur les réseaux sociaux.
    Les participants à « Passeport pour Entreprendre » ayant étudié plus de huit heures de formation et validé leurs connaissances avec succès, recevront un Passeport pour Entreprendre qui donne droit à des avantages offerts par des partenaires par exemple : une heure de conseil gratuite, des remises tarifaires, le traitement privilégié de leur dossier (offres réservées aux lauréats résidant en France).
    Inscriptions à partir du 9 septembre .
    Pour contacter l’organisateur jpdebeuret@forces.fr

  • pguilhem
    pguilhem     

    Comme si il y avait besoin d'une "une école universelle pour l'entreprenariat", c'est de pire en pire.

    On va former des entrepreneurs à gérer leurs entreprises en leur inculquant le fait qu'il est normal qu'ils se fassent ponctionner un maximum par l"état avec les impôts et taxes.

    Comme ce qu'ils veulent faire avec les Auto-Entrepreneurs qui ne rapportent pas assez à l'état mais qui paradoxalement ne coûtent pas grand chose à la collectivité (ce qui est un bien). Tout le monde n'a pas envie de créer une multinationale, certaines personnes ne demandent qu'a exercer leur métier et en vivre.

  • felicie
    felicie     

    Vu comme ce gouvernement est nul en gestion, qui aura confiance dans une école créée par lui ??? La Fleur ferait mieux de s'occuper de réduire les contraintes effarantes qui vous tombent sur la tête dès que vous voulez entreprendre, ça oui, c'est un chantier pour s'occuper jusqu'à la fin du quinquennat de Moi Je Ier ! Et pas besoin pour ça de faire tous les jours des déplacements ministériels de propagande.

  • mamily
    mamily     

    la gauche au pouvoir détruire tout l'existant et inventer des miroirs aux alouettes !!!!

Votre réponse
Postez un commentaire