En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le site de Douai est une des usines concernées par le regroupement en "pôles" régionaux des fonctions supports
 

Le constructeur automobile propose à ses salariés français de ne fermer aucune usine d’ici 2016. En échange, il veut pouvoir mutualiser les fonctions support et faciliter la mobilité de ses salariés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Clea Mounette
    Clea Mounette     

    Enfin la droite au pouvoir, Renault respire...

  • snooky
    snooky     

    Vraiment des ringards à la CGT ! ... et ils se disent défendre les intérêts des ouvriers !
    Ce syndicat est d'un autre temps , qu'il dégage !
    Bien sûr qu'il faut de la flexibilité dans les entreprises , les ouvriers doivent en être conscients !

  • vauban
    vauban     

    Les salariés de la péninsule ibérique ont accepté une diminution de près de 30% des salaires des nouveaux employés en CDD, et une production sept jours sur sept
    ___achetez Renault............ :))

Votre réponse
Postez un commentaire