En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les quatre nouveaux satellites de Galileo devront être transportés par la fusée Ariane 5 quasiment jusqu'à leur orbite finale, à 22.900 km d'altitude.
 

La mise sur orbite, réussie ce jeudi 17 novembre, de quatre satellites de plus permettra à la "constellation" européenne d'offrir ses premiers services de géolocalisation fin 2016, 17 ans après le lancement du programme par Bruxelles.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire