En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
General Electric met à mal une promesse faite au gouvernement
 
General Electric met à mal une promesse faite au gouvernement - Sébastien Bozon - AFP

Le groupe américain va tailler dans les effectifs des activités énergétiques d'Alstom, reprises en 2014. GE assure toutefois que le site de Belfort ne sera pas touché.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
6 opinions
  • ratoune91
    ratoune91     

    Encore de belles promesses qui partent en fumée ! Soyez les bienvenus chez GE on nous avait dit ! Seulement GE n'a jamais eu besoin de nous, pauvres salariés français... Et si en plus, on travaille dans les services partagés, on va être mangé tout crus...

  • Sortirdel'UE
    Sortirdel'UE     

    Une honte... On pique la technologie et on délocalise ou on ferme... Et avec la bénédiction de nos chèvres qui bradent l'économie NATIONALE et nos fleurons NATIONAUX.

  • rienafoutre
    rienafoutre     

    Je l'avais parié lors de la fusion, c'est évidemment un licenciement boursier.

  • beaudolo
    beaudolo     

    "Valls ajoute On n'est pas couché à sa liste", les politiques et les médias sont des frères ennemeis, ils ont besoin de l'autre et sont prêts à se renier, à "baisser le pantalon" surtout pour les socialistes, pour garder le pouvoir et tout cela aux dédends des franaçais!

  • luminita
    luminita     

    grâce a leur vision théoriquement égalitaire des choses qui finit par saboter l'entreprise privée, les socialistes transforment des contribuables en chômeurs assistés. bonjour le bénéfice.
    il faut reconnaître que le changement a bien eu lieu. il n'aura pas menti, au moins sur ce sujet...

  • Hamham
    Hamham     

    Triste nouvelle. Encore un patron qui va s'enrichir en délocalisant dans des pays ayant une main d'œuvre low-cost. Sinistre management.

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •