En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Depuis le scandale de Prism, les entreprises n'utilisent plus un, mais plusieurs hébergeurs, un aux Etats-Unis et un en France.
 

Amazon, Google, Microsoft et les autres sont les grands perdants du scandale Prism. Les soupçons d'espionnage du gouvernement sur les serveurs de ces grands groupes ont créé une grande méfiance chez leurs clients, surtout étrangers.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Fricasse
    Fricasse     

    Je reste assez sceptique sur le niveau de confidentialité d'un Cloud français .... Surtout lorsque l'on a appris que des demandes de données à Facebook émanent de France.

    Je placerais bien plus volontiers mes données chez de petits opérateurs suisses

Votre réponse
Postez un commentaire